J’ai écrit il y a quelques temps un texte sur les modèles météo et leur interprétation sur le forum descente-canyon.com

Je l’intègre aussi sur mon site afin qu’il puisse être étudié.

La ligne directrice de ce texte est de se méfier des prévisions et de croiser différentes sources afin d’avoir une idée d’ensemble des conditions météo. En gros c’est pas parce que météociel dit qu’il fait beau qu’il va faire beau ou vice versa!

Je vous laisse lire ce texte.

Je lance un sujet qui a vocation de rassembler des informations concernant nos prises de décisions vis à vis de la météo. Il serait intéressant de limiter le nombre de message par participant afin de garder ce sujet lisible de tous.
A noter que les informations données ici même ne doivent pas servir à trouver des prétextes pour aller en canyon mais plutôt à renoncer ou adapter son parcours.

Me concernant. J’utilise plusieurs supports météo.

Météoblue : J’utilise deux outils qui sont le météogramme et le multimodèle.

Le météogramme permet de visualiser la couverture nuageuse et les cumuls et heures de pluies théoriques. C’est le résumé météo du lieu choisi. Je me base souvent là dessus quand les prévisions semblent évidentes
https://farm2.staticflickr.com/1889/44123405162_4816ef0602.jpgmétéogramme méteoblue amen by Guillaume Coquin, sur Flickr
Ici on voit bien que c’est couvert de Lundi soir à mardi soir avec des chances qu’il pleuve mardi une bonne partie de la journée avec des cumuls potentiels de 8mm sur la journée. Mercredi matin il devrait faire beau avant le retour des orages

Le multimodèle permet de comparer la prévision selon les différents modèles météo. Si tous les modèles s’accordent on sait que ce sera mauvais et généralement personne ne sort. Quand les modèles ne sont pas accordés, on sait qu’on sera dans une situation imprévisible avec des phénomènes locaux.
https://farm2.staticflickr.com/1873/43265566835_5fe2126e46.jpgCapture ecran meteo by Guillaume Coquin, sur Flickr
exemple : Les modèles s’accordent à dire que mercredi aprem la météo sera pourrie à la clue d’Amen. Deux modèles indiquent que le matin il peut déjà pleuvoir très fort, il n’y a donc aucune certitudes horaire. Cet outil sert à affiner la décision quand on a un doute suite au premier outils. Typiquement sur ce graphique, la météo ne sera pas stable avant vendredi et si on souhaite tenter l’aventure quand même on peut lier au troisième outils suivant.

Météociel : Avec l’utilisation des Modèles spécifiques. Je vais utiliser les modèles Arome et Arpège qui sont les modèles de météo France. GFS étant le modèle américain par exemple.
Arome est un modèle à maille fine basé sur énormément de données locales. Sur cette modélisation on voir donc les cellules orageuses prévues qui semblent pas bien méchantes.
https://farm2.staticflickr.com/1887/44123221352_865c499351.jpgCapture ecran meteo 2 by Guillaume Coquin, sur Flickr
En utilisant Arpège qui est un modèle plus global, on ne constate pas le même résultat.
https://farm2.staticflickr.com/1890/44123221292_22320a5fd9.jpgCapture meteo 3 by Guillaume Coquin, sur Flickr

Bilan : Les phénomènes locaux ne peuvent pas être prévus précisément et il faut voir plus globalement à l’échelle du massif complet.

Toujours sur météociel avec les modèles arome et arpège. J’analyse ensuite la donnée MUCAPE.

wikipédia a écrit:

L’énergie potentielle de convection disponible (EPCD) (en anglais Convective Available Potential Energy ou CAPE) est la quantité d’énergie (exprimée en joules par kilogramme, symbole : J/kg, ou l’équivalent m2/s2 rarement utilisé) qu’a une parcelle d’air plus chaude que son environnement ce qui se traduit par une poussée ascensionnelle due à la force d’Archimède. Cela se produit dès qu’on dépasse le niveau de convection libre de la masse d’air.

En gros c’est le potentiel d’explosivité des orages. Au plus les couleurs sont dans le rouge au plus les phénomènes peuvent être rapides à se mettre en place et à s’effondrer.
Sur arome on voit que le potentiel est fort sur le pays génois, la plaine et Pô et le Var
https://farm2.staticflickr.com/1874/44123221182_945bcaeb8a.jpgCapture mucape arome by Guillaume Coquin, sur Flickr
Sur Arpège par contre on constate que c’est accordé sur le Var mais que le potentiel est fort en plaine du Rhône et plus faible sur le Pô.
https://farm2.staticflickr.com/1838/44123221082_3e5bb92544.jpgCapture mucape arpege by Guillaume Coquin, sur Flickr

Bilan : Le mercredi on est sur que le risque est fort sur le département du Var aux alentours des gorges du Verdon mais que pour le reste des Alpes c’est très imprévisible. En gros la météo ne sait pas où ça va tomber.
La décision à prendre est toujours délicate dans ce cas là. Faut il partir en canyon? les septiques diront que non, les optimistes diront que oui. Les logiques diront que le matin ça craint moins et choisiront des parcours peu engagés. Les insouciants diront que la météo se trompe toujours et qu’il faut tenter Amen. Les pragmatiques verront sur place et prendront une échappatoire si ça flotte.

Les prévisions doivent servir à faire renoncer et pas forcément à s’engager!! Soyez prudents
Bon canyons à tous.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s