Les grandes voies vraiment faciles où il suffit juste d’avancer pour prendre de la hauteur sont bien rares dans les Alpes Maritimes. Soit les voies sont raides et dans des niveaux qui demandent de grimper assidûment pour être à l’aise, soit ce sont des voies de montagne avec longues marches d’approches, météo erratique et rochers branlants. La faute surement à notre météo qui arrose copieusement l’hiver et chauffe d’été faisant pousser les plantes sur le moindre cailloux.

Gilles est un grimpeur de la #teamannot qui n’a jamais été suffisamment assidu pour devenir vraiment fort. Comme d’autres et nous y compris, on grimpe souvent, mais on a pas envie de se faire mal aux doigts, de s’entraîner en résine, de prendre des vols, de ne pas skier-canyoner-spéléoter-kayaker pour ne pas perdre le niveau de grimpe. Bref on grimpe tranquille et ça nous casse les couilles de serrer les prises 6 mètres au dessus de la dernière plaquette dans du 7. ça tombe bien parce que Gilles a pris le perfo pour nous offrir clé en main une grande voie de 8 longueurs intéressante avec aucune approche et dans un niveau de grimpe vraiment tranquille : Bagni di Lucky

Bagni di lucky

On y est tous passé devant, dans la Mescla juste 200 mètres après l’usine de Reveston où on se garera. La voie est en rive droite du Var. Quelques mains-courantes permettent d’y accéder mais l’idéal est de se mettre à l’eau quand celui ci est bas. On suit encore quelques cordes et on laissera bien sur la gauche la première longueur en 6c où elle est pour continuer jusqu’au fond d’un ravin sec prendre le départ original. Même si cette longueur est jolie, elle est hors sujet du reste.

Bagni di lucky

Bagni di lucky

Bagni di lucky

L’escalade se fait dans des dalles sculptées au plus compact. Il ne faut pas suivre certains points qui s’éloignent sur les côtés utilisés à l’ouverture mais bien ouvrir l’œil pour chercher l’endroit le mieux équipé. Les points sont souvent loin mais la difficulté est vraiment modérée. La troisième longueur se marche à corde tendue avant de reprendre pour les cinqs dernières. La difficulté ne dépasse jamais le 5 et à une certaine époque s’aurait plutôt été côté 4. Le rocher demande de l’attention parce que pas vraiment nettoyé, surtout dans la dernière longueur. Dans le facile, il peut y avoir 10 mètres entre les points, il faut rester tranquille, les difficultés sont bien protégées. La descente peut se faire en rappel mais le mieux est vraiment de sortir au sommet et de rejoindre au mieux le sentier du Reveston qui ramène directement à la voiture. J’ai pas de meilleur topo pour le moment que ma description ci dessus.

Bagni di lucky

La tête quand il sait qu’il va finir de nuit

Bagni di lucky

Bref une belle balade sans prise de tête ni pression dans l’esprit des grandes voies de Montserrat ou des calanques

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s