[Exploration Albania] secteur de Gjinari

Le mois de mai est habituellement calme dans les Alpes française et souvent pluvieux. C’est la période idéale pour partir explorer de nouveaux horizons. Depuis l’an dernier, je passe pas mal de temps dans les canyons Albanais, jusqu’ici méconnus et dans lesquels les explorations, ouvertures, rééquipements et autre répétitions se font au rythme des différentes expéditions.

Je suis parti deux semaines, une semaine avec Hélène une de mes stagiaires avant d’être rejoint par Julie et deux couples d’amis/équipiers pour profiter de bonnes vacances.

Arrivée sur place on avait misé sur une répétition de Grika é Murdharit dans le secteur de Tirana mais dès le matin un énorme orage se développe et on abandonne vite l’idée pour aller plus au sud prospecter vers Gjinari.

IMG_1527662676860

Une heure de route plus tard la météo est moins « atomique » mais demande un peu de surveillance. On se gare très facilement au départ de Shushicës qui est en condition. Un premier encaissement est creusé juste sous le parking. Idéal pour s’échauffer sans risque d’y passer trop de temps et d’exposition aux orages. Aussi incroyable soit il, ce canyon dévoilé par une équipe espagnole en 2010 n’avait pas encore été prospecté.

IMG_1527662976932

Le premier encaissement se déroule avec quelques blagues. C’est la reprise d’Hélène et il y a quelques nouveautés aujourd’hui : Ouverture de canyon, descente sur dyneema, l’après-midi, dans un pays peu connu, météo erratique. Tout de nouveau pour elle quoi! Malgré ces émotions, on arrive à la sortie du premier encaissement sous un grand soleil avec encore pas mal d’ancrages et de batterie. On va voir la suite histoire de prendre une décision.

Shushicës canyon, Gjinari, Albania Shushicës canyon, Gjinari, Albania

Shushicës canyon, Gjinari, Albania

La suite s’avère sympa, pas un immense dénivelé et pas trop long, on tente donc l’ouverture de la seconde partie. Très vite l’encaissement devient très marqué, dans du marbre blanc et les ressauts s’enchaînent. Quelquefois en rappel, quelquefois en désescalades.  On ne tente pas trop de sauts vu que la situation est quand même un peu engagée. L’obscurité s’installe doucement, le stock d’ancrage diminue et la batterie du perforateur aussi. 8 heures du soir, au niveau d’une échappatoire, on change la batterie, sortons les derniers ancrages avant de rentrer dans la dernière forte étroiture. On passe à l’économie de points et on sort avec plus que deux goujons dispo. Belle aventure pour nous deux, pas facile mais avec le sentiment d’être heureux de l’avoir fait.

Shushicës canyon, Gjinari, Albania

Shushicës canyon, Gjinari, Albania

Shushicës canyon, Gjinari, Albania Shushicës canyon, Gjinari, Albania

Shushicës canyon, Gjinari, Albania Shushicës canyon, Gjinari, Albania

Shushicës canyon, Gjinari, Albania

C’est pas tout mais il est temps de remonter. Malheureusement les bergers habitant strestran ont abandonnés leurs maisons et les chemins ont été repris par la végétation. On rentre au GPS en mode vue aérienne et à la frontale. Une salade et au lit!

DSC09755

Second jour, les prévisions météo se sont affinées et la pluie est prévue dès l’après midi et ne s’arrêtera que deux jours plus tard. Vu qu’il est très tôt, on avale le peu de nourriture qu’on a, on boit un café et on va visiter le canyon voisin de Vildes. On continue donc la piste jusqu’à un petit hameau où l’on gare le camion sous les regards amusés et curieux des locaux. L’accès se fait par une piste confortables mais non carrossable qui mène assez rapidement entre les deux parties du canyon.

IMG_1527749156345

Les locaux nous questionnent sur notre visite et malgré la barrière de la langue, on se fait assez facilement comprendre avec quelques gestes et photos sur le téléphone. Contrairement à chez nous, ça les amuse et ils nous indiquent toujours les chemins avec de grands sourires.

Vildes commence bien avec là aussi un beau marbre blanc, non glissant cette fois et un encaissement plus épuré et moins végétal que Shushicës. Les rappels s’enchaînent avec de beaux bassins suspendus qui appellent au saut, mais on est en Albanie, il n’y a aucun secours et on est que deux. On s’abstiendra la plupart du temps.

Vildes canyon, Gjinari, Albania Vildes canyon, Gjinari, Albania

Vildes canyon, Gjinari, Albania Vildes canyon, Gjinari, Albania

Vildes canyon, Gjinari, Albania Vildes canyon, Gjinari, Albania

Vildes canyon, Gjinari, Albania Vildes canyon, Gjinari, Albania

On arrive en une heure à la piste et on s’engage dans la partie aval bien marquée. Elle est un peu moins intéressante mais très courte. On rentrera sous les premières gouttes et finiront au restaurant à Gjinari pour notre premier vrai repas du séjour! Autant dire qu’on s’est lâché.

Vildes canyon, Gjinari, Albania

On baladera au lac Ohrid, Korce puis toutes les montagnes du sud est le lendemain sous la pluie.

 

Stage perfectionnement canyon 02 au 06 juillet

Bonjour à toutes et à tous.

J’organise un stage perfectionnement du 02 au 06 juillet dans les Alpes Maritimes. Le stage sera basé à Massoins, petit village au croisement des vallées de montagne.

DSCF0505

L’hébergement est libre. Vous pouvez louer au gîte communal de Massoins ou au camping de Puget-Thenier par exemple. Les adeptes du bivouac trouveront surement une place pour garer leurs camions ou poser leurs tentes dans le secteur. Je conseille quand même un logement en dur pour les éventuels orages du soir, fréquents chez nous. Je peux centraliser vos demandes si besoin. Le règlement est à faire auprès des prestataires concernés.

31775116_2135835849766371_966996042560045056_n

L’objectif du stage

Globalement il s’agit de l’accès à l’autonomie dans des canyons classiques de 3/3/II voir un peu au dessus. Il s’agit d’acquérir les réflexes de base en canyon afin de progresser dans cette activité en sécurité et de s’ouvrir aux techniques avancées pour évoluer vers des parcours plus complexes.

Ce stage peut servir de préparation au test d’entrée du DEJEPS canyon.

Stage non diplômant FFME, CAF, FFS, AFC

Stage perfectionnement canyon en Lombardie

L’organisation du stage sera assez simple et se déroulera sur trois supports différents.

    • Une partie se fera confortablement sur une terrasse vue panoramique avec révision des manips au sec.
  • Une autre partie se fera en cascade école juste à côté du gîte en situation réelle mais confortable. Peu d’approche, possibilité de répéter et essayer différentes manips.
  • Application en canyon. Les parcours ne manquent pas et on s’adaptera aux volontés du groupe.

Rio Lavarie

Ce qui revient à travailler de la manière suivante :

  1. démonstration théorique par le formateur
  2. répétition théorique par les stagiaires
  3. répétition « in situ » par les stagiaires, mise en évidence des problématiques et résolutions
  4. débriefing théorique
  5. mise en application en condition réelle.

Transport

Avion et train possible jusqu’à Nice puis ligne 59 jusqu’à Plan du Var et je gère avec mon minibus ensuite.

Train des Pignes possible, arrêt Malaussène.

Véhicule perso, nombreuses places de parking évidentes.

montenegro

Le matériel nécessaire 

  • combinaison néoprène en bon état, chausson néoprène, gants possibles.
  • baudrier avec longes et descendeur
  • second descendeur pour système débrayable (type 8 ou 9)
  • 4 à 6 mousquetons type D ou HMS
  • Bout de corde dynamique ou type « vulcano »
  • bloqueur de poing, bloqueur ventral, torse ou système de tension pour le ventral, pédale
  • couteau
  • sifflet
  • casque norme montagne
  • sac à dos canyon
  • corde 40 mètres
  • bidon étanche avec trousse de secours
  • lunette de plongée ou natation
  • chaussures canyon
  • Tout ce que j’ai pu oublier dans la liste ci dessus.

Je peux vous prêter ou vous faire essayer du matériel. Il est en nombre limité et il sera nécessaire de me demander avant. Achat possible à 15 minutes de route à RAC si besoin.

Et si il pleut?

Possibilité de travailler les manips au sec chez moi, structure abritée

Possibilité de travailler en canyon sec

Possibilité de travailler au Vésubia Park en structure indoor.

Tarifs

65€ par jour et par personne. Il est possible ne participer qu’à une partie du stage ou à la totalité.

Le versement de 50% de la somme avant le stage est demandé. Ceci sera remboursé en cas d’annulation de ma part ou dans les 15 jours précédents le stage en cas d’annulation de votre part.

Les repas, transports et logements sont à votre charge. Il est possible de mutualiser ces frais.

Contact

Téléphone 0660969713 sauf durant la période du 12 au 26 mai. Renvoi d’appel.

Mail par ici

Facebook par ici

Pas de whatsapp, snapchat, skyblog, skype.

A bientôt à tous

Guillaume

Imlay

En mai fait ce qu’il te plait : Albania canyoning!!

Plus que quelques jours et nous voilà repartis pour une nouvelle exploration en Albanie.

Après la prospection du printemps dernier et des ouvertures de canyons dans la vallée d’Osumi et de Vjosa, le potentiel de ce pays méconnu des Balkans pour le canyon (et pas que!!) était clair. Il est fort!

gradeci canyon

Je suis retourné en automne pour former des jeunes albanais à la pratique du canyon et continué à découvrir de nouveaux parcours. Deux autres équipes exploraient le pays en même temps sur le même secteur de Tepelene. Pourtant le pays est encore grand et il reste beaucoup de cours d’eau à découvrir.

germenj

blezencke

Ce printemps je repars pour continuer à découvrir le pays et ouvrir de nouveaux canyons. C’est pour ça que je ne serais pas disponible durant ce mois de mai dans nos canyons du 06!

L’exploration durera deux semaines. Elle se concentrera sur deux vallées principalement. la vallée de Devoll et son camp de base de Gramsh et la vallée de la Vjosa et la ville de Permet. On fera aussi une balade dans la vallée d’Osumi afin de répéter quelques canyons majeurs du secteur de Berat.

Il reste dans chaque vallée des dizaines de parcours à explorer. Mais la logistique commence à devenir complexe avec des approches en 4×4 ou en moto tout terrain obligatoire voir des bivouac. L’Albanie sera pour quelques années une belle terre d’exploration pour le canyon!

 

Et si c’était la dernière à ski de l’hiver?

Il y a comme un air de printemps. On ne chauffe plus la nuit, la journée les nuages grossissent et laissent passer quelques gouttes, les rivières sont grosses de fonte des neiges. La dernière tentative s’est soldée par un échec, la neige ne durcie plus la nuit, la pluie tombe jusqu’au sommet des montagnes. Pourtant quelques jours avant on a réussi une des plus belle sorties de l’hiver avec mon équipier Morgan.

Après une première fête à l’appart et un canyon dominical ensoleillé, place aux orages du soir avec une fraîcheur marquée, en effet un front froid traversait les alpes dans la nuit. J’avais conseillé à Morgan de venir, le lendemain pouvait être un gros coup de poker.

7h du mat, direction Estenc, la limite de neige est franchement remontée, on se demande si il ne faudra pas porter. On arrive à chausser dès le parking et la montée se fait avec une petite couche de neige fraîche. Je suis bien content de mon coup de poker neigeux surtout que mon équipier ne connait pas encore bien le programme sur l’autre versant.

tour cote de l'ane, sanguinierette, sanguiniere Ski de rando côte de l'âne, sanguinierette, sanguiniere

On monte donc la face sud-est de la pointe cote de l’âne sous un soleil marqué alternant avec des nuages sombres. Arrivé sur la crête, il comprend l’objectif du jour, le beau couloir nord-est est poudreux. Premier virage et je passe à travers une belle plaque posée sur de la poudre sans cohésion. Merde ça pue carrément. Passage au raz des rochers sur de la glace, un coup de tout droit et changement de couloir avec une orientation différente, la neige devient régulière et profonde. Il ne reste plus qu’à se gaver, on se fera pas prier.

Ski de rando côte de l'âne, sanguinierette, sanguiniere tour cote de l'ane, sanguinierette, sanguiniere

Ski de rando côte de l'âne, sanguinierette, sanguiniere Ski de rando côte de l'âne, sanguinierette, sanguiniere

On est au pied du trou de l’âne, superbe cirque aux pics séparé par des couloirs appétissants, on en a fait qu’un, on pourrait y rester plusieurs jours. On remonte vers la tête Sanguinierette par l’arête la liant au sommet précédent. Petit passage alpin pour éviter la raide neige de printemps pourrie et prête à descendre. Quelques passage d’arête acrobatique ski au pied et nous voilà au second sommet.

Ski de rando côte de l'âne, sanguinierette, sanguiniere

Les couloirs ouest prévus semblent bien pourris. Gelés dans les entrées et surement plaqués plus bas. Je fais un petit crochet sur l’épaule pour voir le couloir nord-est, ce dernier semble en super conditions!! Courte discussion et on décide de faire 350 mètres de dénivelé supplémentaires et de profiter de l’occasion.

Ski de rando côte de l'âne, sanguinierette, sanguiniere

tour cote de l'ane, sanguinierette, sanguiniere Ski de rando côte de l'âne, sanguinierette, sanguiniere

Ski de rando côte de l'âne, sanguinierette, sanguiniere

On fera bien, c’était le gavage du jour. Une neige super sécurisante, un remplissage parfait, on s’est régalé.

La remontée se fait tranquillement, on a plus d’eau, plus de bouffe et plus beaucoup de jambes.

Ski de rando côte de l'âne, sanguinierette, sanguiniere

Arrivé à la séparation Gias vieux avec retour sur la combe de Carteiret comme prévu ou col de Valloar puis tête de la Sanguinière, on choisi de ruiner nos jambes pour faire un troisième sommet et combiner ainsi les deux courses du topo considéré comme « plus belle des alpes du sud et peut être des alpes tout court » 

Ski de rando côte de l'âne, sanguinierette, sanguiniere

La récompense est à la hauteur avec une vue sublime. Dommage que ce soit aussi nuageux. L’avantage des nuages c’est que la neige est encore stable dans le couloir sud, allez zou c’est parti.

tour cote de l'ane, sanguinierette, sanguiniere

Ski de rando côte de l'âne, sanguinierette, sanguiniere Ski de rando côte de l'âne, sanguinierette, sanguiniere

Le retour par le vallon de sanguinière se fera tranquillement avec le sentiment d’avoir vécu un beau voyage dans un des massifs les plus beau du sud des alpes.

Ski de rando côte de l'âne, sanguinierette, sanguiniere

Ski de randonnée en Norvège

La Norvège en quelques points

De retour d’un superbe trip avec une bande de zigotos au grand nord de l’Europe. Regardez une carte, c’est tout en haut. Atterrissage ou plutôt anneigeissage à Tromso, capitale du cercle polaire et plus haut lieu d’observation des aurores boréales. Je vous fait un tuto Norvège plutôt qu’un article classique. Histoire que ça serve aux prochains.

Météo

la réputation n’est pas usurpée, c’est norvégien! avec une alternance de soleil qui chauffe pas, de vent glacial, de tempête de neige et de brouillard, le tout dans une même heure. On reste habillé comme au plus mauvais avec goretex partout avec couches chaudes même à la montée. Il faut juste ignorer le mauvais temps et profiter des éclaircies au mieux. Quelquefois des journées de beau temps sont annoncées et c’est le régal des yeux!! Le mauvais temps ne dure jamais vraiment.

Les températures sont froides, on est entre le Groenland et le pole nord quand même, mais reste modérée grâce au gulfstream qui réchauffe les bandes côtières.

Logement

Avec un temps pareil, autant prendre ses dispositions. A part les vrais acharnés qui dormiront en tente ou dans la voiture, le mieux reste quand même de loger chez l’habitant via airbnb, les tarifs ne sont pas très éloignés de chez nous en cherchant bien. Une autre solution consiste à utiliser les très nombreuses cabanes mais sans garanties qu’elles soient ouvertes ou disponibles : pour les adeptes des plans galères.

Sørfjelltinden, Tamok valley, Norway Transport Pas trop le choix, il vous faudra une voiture. Les plus courageux tenteront le bus mais les itinéraires n’étant pas forcément près les uns des autres, la voiture permet vraiment de gagner du temps. Certains préfèrent le bateau, plus fabuleux mais faut aimer dormir en pleine tempête soit un jour sur deux! Les vrais courageux feront tout en vélo tente ou kayak tente. Mais je leur souhaite bon courage Nourriture La Norvège n’est pas réputé pour sa nourriture, surtout en arrivant du sud de l’Europe où la gastronomie est une règle de vie. La réalité est qu’à Tromso on mange pas trop mal. Les basiques pizza, burger ou autre bakkepattate sont franchement réconfortant. Les prix sont équivalents aux restau « à la mode » de la côte d’azur. C’est donc cher par rapport à la France rurale mais rien de surprenant si vous arrivez de la french riviera. L’accueil est aussi froid par contre. L’idéal étant de mettre quelques bouteilles de vin et de pastis dans son sac et de faire les courses sur place pour les pâtes, riz, fromage, surgelés, poissons et viandes et cuisinner soi même. cartes postales de norvège

Coût de la vie

La Norvège c’est cher, c’est hors de prix on entend dire bien souvent. C’est pas complètement faux mais comme dit au dessus, ce sont les même prix qu’à Paris ou Nice. Il suffit juste de faire attention lors des achats et tout ira bien.

Aurores

Avant de partir, un certain nombre de personnes (ou des personnes très certaines d’elles) m’ont dit « ce n’est plus la saison des aurores! » c’est comme demander à un thailandais de parler de l’OGC  Nice ou à un allemand de parler de bouillabaisse. Bref rien ne vaut d’aller sur place et parler avec les locaux. En gros il y a des aurores dès que la nuit devient sombre sans nuages. Il faut donc éviter l’été où il fait jour 24/24! Ensuite il sera facile de voir des aurores mais pour augmenter ses chances, il faut télécharger des applis spécifiques avec des alarmes.

aurora lyngenalpis Aurora borealis

Aurora borealis Aurora borealis

Aurora borealis Aurora borealis

Aurora borealis Aurora borealis

Aurora borealis Skier autour de Tromso Kvaloya Il s’agit de l’île situé immédiatement à l’Ouest de Tromso. Les précipitations y sont abondante mais il y fait plus chaud que dans d’autres secteurs. l’enneigement peut être variable. Les courses ont des paysages sublimes (qu’on aura pas beaucoup vu) et de beaux couloirs (qu’on aura pas fait, risque 4 et routes fermées) Kjolen kjolen, kvaloya, norway

kjolen, kvaloya, norway kjolen, kvaloya, norway

kjolen, kvaloya, norway kjolen, kvaloya, norway

kjolen, kvaloya, norway Kvaløysletta, kvaloya, norway

Breitinden

breitinden, kvaloya, norway breitinden, kvaloya, norway

breitinden, kvaloya, norway breitinden, kvaloya, norway

breitinden, kvaloya, norway breitinden, kvaloya, norway

breitinden, kvaloya, norway breitinden, kvaloya, norway

breitinden, kvaloya, norway breitinden, kvaloya, norway

Ringvasoya

Île au nord de la précédente, moins abruptes mais avec de grands espaces

Nordfjellet

nordfjellet, ringvasoya, norway nordfjellet, ringvasoya, norway

nordfjellet, ringvasoya, norway nordfjellet, ringvasoya, norway

nordfjellet, ringvasoya, norway nordfjellet, ringvasoya, norway

Péninsule de Troms

On y aura pas skié mais le potentiel est vraiment fort avec un gros enneigement et de belles courses. Par contre la mer est moins présente que dans les autres secteurs.

Alpes de Lyngen

Ce sont de vrais montagnes raides qui tombent dans la mer. L’enneigement est plus variable que les autres secteurs mais les paysages sont complètement incroyables.

cartes postales de norvège fjord de lyngen

fjord de lyngen cartes postales de norvège

cartes postales de norvège cartes postales de norvège

cartes postales de norvège cartes postales de norvège

cartes postales de norvège pêche lyngen fjord

pêche lyngen fjord Durmastinden durmasltinden, lyngen, norway

durmasltinden, lyngen, norway durmasltinden, lyngen, norway

Storgalten

storgaltinden, lyngen, norway storgaltinden, lyngen, norway

storgaltinden, lyngen, norway storgaltinden, lyngen, norway

storgaltinden, lyngen, norway storgaltinden, lyngen, norway

Istinden
istinden, lyngen, norway istinden, lyngen, norway

istinden, lyngen, norway istinden, lyngen, norway

istinden, lyngen, norway istinden, lyngen, norway

istinden, lyngen, norway istinden, lyngen, norway

istinden, lyngen, norway istinden, lyngen alps, norway

Sud Troms et Tamok

On quitte les fjords et on rentre dans les terres. Pas mal de dénivelé sur ces montagnes et des forêts plus hautes. Ce n’est pas aussi beau que les secteurs précédents, mais surement le meilleur plan de replis par fort risque d’avalanche.
forêt de Tamok, Oteren, Norway forêt de Tamok, Oteren, Norway

forêt de Tamok, Oteren, Norway forêt de Tamok, Oteren, Norway

forêt de Tamok, Oteren, Norway sorfjelltinden Sørfjelltinden, Tamok valley, Norway

Sørfjelltinden, Tamok valley, Norway Sørfjelltinden, Tamok valley, Norway

Sørfjelltinden, Tamok valley, Norway Sørfjelltinden, Tamok valley, Norway

Sørfjelltinden, Tamok valley, Norway Sørfjelltinden, Tamok valley, Norway

Sørfjelltinden, Tamok valley, Norway sjufjellet sjurfjellet, tamok valley, norway

sjurfjellet, tamok valley, norway sjurfjellet, tamok valley, norway

sjurfjellet, tamok valley, norway Store russetinden On est aussi balader à la frontière des trois pays Norvège, Finlade et Suède en motoneige motoneige Kilpisjärvi

motoneige Kilpisjärvi fjord de lyngen

motoneige Kilpisjärvi snowmobile Kilpisjärvi

Et vous faites quoi l’hiver?

J’ai déjà écrit un article du genre il y a quelques temps, mais comme un nouvel hiver vient de passer, autant l’illustrer!

Cette question, beaucoup me l’ont posé et beaucoup me la poseront encore.

Niveau boulot mon action principale est de bosser dans le magasin de sport au rayon ski. Je vends du matériel plutôt haut de gamme sur des créneaux freeride et randonnée. Je vend aussi du textile et des accessoires de sécurité. Quand à l’atelier, du bouchage, du fartage, de l’affûtage, du montage de ski avec près d’un millier de skis percés par an.

Une réparation typique avant, après.

Vrac travail et loisir hiver 2018 Vrac travail et loisir hiver 2018

Vrac travail et loisir hiver 2018

Les skis à monter à la reprise du travail.

Vrac travail et loisir hiver 2018

Vrac travail et loisir hiver 2018

Et ceux à entretenir!!

Vrac travail et loisir hiver 2018

Test des sacs airbags

Vrac travail et loisir hiver 2018

Travail toujours, je parcours les canyons pour la Fédération de Montagne et Escalade afin de vérifier les conformités d’équipement et de signalisation. Il m’est arrivé de faire des audits environnementaux pour des bureaux d’études avec des comptages animaliers.
Vrac travail et loisir hiver 2018

Et de la comptabilité, encore et encore et encore. Le canyon c’est sympa mais la partie cachée du travail est bien moins rigolote.

Vrac travail et loisir hiver 2018

Coté loisir, plus trop de canyons l’hiver, j’ai mon quota atteint largement l’été mais beaucoup de ski, un peu d’escalade et de spéléo voir du kayak. On vit dans une belle région où la pratique du ski de montagne est logique. Ça lie bien avec mon activité professionnelle en testant le matériel que je vend. Et comme j’ai accès à du matériel de très bonne qualité, je vais pas m’en priver.

Un peu de spéléoVrac travail et loisir hiver 2018

Un peu d’escalade
Vrac travail et loisir hiver 2018

Et du ski, du ski et du ski!!

Vrac travail et loisir hiver 2018
Vrac travail et loisir hiver 2018Vrac travail et loisir hiver 2018 Vrac travail et loisir hiver 2018
Vrac travail et loisir hiver 2018 Vrac travail et loisir hiver 2018
Vrac travail et loisir hiver 2018 Vrac travail et loisir hiver 2018
Vrac travail et loisir hiver 2018Vrac travail et loisir hiver 2018
Vrac travail et loisir hiver 2018 Vrac travail et loisir hiver 2018
Vrac travail et loisir hiver 2018
Vrac travail et loisir hiver 2018 Vrac travail et loisir hiver 2018