Alors que nous nous préparions quelques jours avant pour su Palu, nous avions croisé un sympathique groupe de sardes parmi lesquels Paolo. La soirée fut dégustative, arrosée et on a pas mal parlé ensemble de nos projets, de la spéléo en sardaigne, de l’histoire de l’île entre deux verres de campo-rosso. Quand j’avais évoqué Lovettecannas, Paolo avait grimacé et m’avais conseillé d’aller plutôt voir Murgulavo juste à coté. J’avais compris l’accès évident, le mot granit, les deux puits entrecoupés d’une traversata et que ça avait l’air d’être très beau.

Bien sur on a pas écouté et on est allé à Lovettecannas, un peu trop loin… On est remonté rousté.

Lendemain de Lovettecannas on n’avait vraiment plus envie de faire de la spéléo mais l’accès semblait facile et la cavité vite visité, de plus on faisait 50 mètres depuis le bivouac…. On a équipé le puits d’entrée de 8 mètres sur AN. Puis trouvé les deux puits suivant équipés. La traversata étant une diaclase bien étroite. A ce stade, MA en avait déjà marre, j’avais l’impression de m’être fait avoir et on a failli faire demi-tour.

En descendant dans une trémie (…) voilà un ruisselet qui court sur du granit, mais ce dernier n’est pas qu’au sol comme su Clovu et Lovettecannas, il est aussi sur les mur et au plafond. On est dans une conduite de granit!! Je convainc MA de venir, elle qui rêvait déjà de repos sur la plage, elle sera pas déçu. On avance deux minutes et arrivons dans une grande salle avec des sédiments mauves, violine et rouge, surprenant!! Les murs sont en granit et le seul calcaire visible est sous forme de concrétions!!

murgulavo

murgulavo

murgulavo

murgulavo

murgulavo

On avance quelques mètres encore et on entre dans une nouvelle salle fortement concrétionnée, on sais plus où donner de la tête. Dans le soutirage de la salle, le ruisseau continue dans le même genre, au plafond des cordes amènent sur un réseau supérieur qui semble lui aussi concrétionné. On trouve de tout, des draperies, des gours, des perles de cavernes, des tambours, des coulées immaculées, des excentriques, des fistuleuses, des concrétion multicolores dont certaines mauves!! Les murs sont en granit blanc, c’est incroyable.

On navigue un peu et décidons de ne pas s’engager dans les étroitures qui mènent peut être à la suite de la cavité. On prend du temps pour les photos puis remontons à la surface. Il est temps d’aller voir si l’eau est bonne à la mer. On a pas été déçu et on s’est bien demandé : mais pourquoi on est allé à lovettecannas???

Merci Paolo pour ton conseil, ta gentillesse et ton accueil!!!!

murgulavo

murgulavo

murgulavo

Grotta Di Murgulavo

murgulavo

murgulavo

murgulavo

murgulavo

murgulavo

murgulavo

murgulavo

murgulavo

murgulavo

murgulavo

murgulavo

murgulavo

murgulavo

murgulavo

murgulavo

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s