riolan

Cet article à pour but d’inciter à ne pas aller dans Riolan avant que les conditions météo se soient vraiment calmées et que le débit ait vraiment baissé. Il ne faut pas considérer « ils l’ont fait alors pourquoi pas nous? » Il n’y a pas de course à « la plus grosse », au cas où je veux bien laisser ma place!! De toutes façons les orages violents de ce dimanche vont de nouveau changer la donne.

Pour le contexte, repérage de début de saison.

  • Le check point d’arrivée indique « très gros »
  • il y a les nouveaux équipements « hors crue » installés par le CG
  • Lio et moi même connaissons extrêmement bien le canyon en grosse condition pour y être allé de nombreuses fois
  • on avait pas mal d’équipement (pitons, coinceurs, plaquettes, cordes à couper)
  • on connait toutes les échappatoires
  • La météo est stable jusqu’en milieu d’aprem
  • Il n’y a pas eu de pluies fortes les derniers jours, le canyon était en décrue
  • On y est allé préparés.

La constatation de base est que ça a beaucoup coulé cet hiver, charriant des troncs et pas mal de gravats. De nouveaux embâcles se sont créés. Bref comme tous les printemps, sauf que l’emplacement de ces embâcles est légèrement différent. La conséquence est que :

  • Le lit passe à des endroits inhabituels
  • Des siphons aspirants très puissants se sont créés
  • L’équipement hors crue n’est pas adapté à toutes les situations: la trousse d’équipement est nécessaire
  • Le débit ce jour là (estimé entre 800l/s et 1m3/s) ne laisse strictement aucune place à l’erreur.
  • Deux équipes l’ont tenté avant nous cette année, hélitreuillage dans tous les cas et un décès!! (le second treuillage aurait eu lieu la veille!! source pompier-secours-montagne)

Parcourir Riolan avec un tel débit tient plus de l’escalade et du contournement par les rives que d’un parcours en canyon aquatique!!

Je n’ai pas pris de photos de tous les obstacles, il y a des dangers à de nombreux autres endroits

Photo de tête d’article, premier rappel dans le chaos de la partie 1 : Un gros siphon aspirant s’est créé à l’approche de la cascade entre les blocs. La sortie du bassin de réception semble avoir changé. Le passage habituel entre les blocs semble siphonner aussi ne laissant pas la place de passer. On a évité par dessus.

Partie 1 dans la fin du chaos. passage habituel en rive gauche. L’eau s’engouffre dans des embâcles. contourné en rive droite au sec puis passage du champignon d’émulsion

riolan

Bon il y a moyen de s’amuser aussi… mais sans baisser sa vigilance. Sur les rives, des algues noires se sont développées (visible sur la photo) et rendent les désescalades délicates.

riolan

La sinistre cascade n°10. Le trou est partiellement bouché, et de toute façon rempli d’eau. L’eau part très loin et va taper la dalle en rive gauche rendant le contournement par la déviation impossible. Le drossage en bas semble être sur la longueur complète du bassin. On a évité au sec en rive droite par l’arbre et un pendule au niveau du siphon.

riolan

Le passage de la « lessiveuse » « mobylette » « citerne d’eau » (dû à son objet anthropique moulé dans la calcite). Il y a la totalité de l’eau qui part sous le bloc sous pression. Sachant que l’approche se fait soit en nageant, soit en opposition, le danger est bien présent. Le premier est passé en opposition au raz de l’eau puis a tendu un guidé qu’on a récupéré.

riolan

Après « la salle à manger » nous avons pris le canyon fossile mais on a du reprendre une partie du lit jusqu’à ce passage. On est passé grâce à un guidé posé par le premier. Le dernier a déséquipé et est remonté en rive gauche grâce à un morceau de corde qu’on a enlevé.

riolan

A l’entré du dernier encaissement, il est possible de monter par une main courante en rive gauche. l’accès à cette main courante se fait dans la veine d’eau!! Il est possible aussi de passer la dalle en hauteur mais ça nécessite plusieurs sangles et une habileté en escalade.

riolan

Passage du toboggan cassé. Facilement évitable en rive droite avec une nouvelle ligne de rappel au sec. A noter un fort surcreusement dans le drossage en rive gauche dans ce bassin.

Le dernier obstacle de l’encaissement final peut être évité en faisant une courte échelle pour monter en rive droite.

riolan

Ici un aperçu du check point. 

riolan

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s