Le froid est revenu dans nos contrées et la glace aussi, ça faisait quelques temps qu’on avait plus sorti les piolets qui rouillaient gentiment dans leur caisse. J’avais même pensé à revendre ce matos d’un autre temps vu qu’il ferait dorénavant toujours beau et chaud.

Mais non, une goutte froide, des températures sous les -10°c et l’eau se transforme en structures glacées éphémères, ravivant l’idée que grimper sur un truc tout froid c’est sympa aussi.
cascade glace garreton Malgré le fait que la plupart de mes contacts m’aient proposé des dizaines de fois d’aller grimper, ce dimanche j’étais seul et heureusement Thibaud aussi, on a partagé quelques moments en montagne déjà et ça me fait vraiment plaisir de le retrouver pour cette belle journée à l’ombre du val d’Entraunes. cascade glace garreton

cascade glace garreton cascade glace garreton

On a regardé quelques descentes différentes avant de jeter notre dévolu sur la cascade de Garetton, aussi appelée « lampe d’alladin ». Un grade 3 rarement en condition à cause du gros débit habituel de ce vallon. Il est d’ailleurs original d’avoir le droit de parcourir cette cascade à la montée en gore tex et piolet mais de ne pas pouvoir la parcourir à la descente avec une néoprène, la logique surement.

cascade glace garreton Deux jolies longueurs dans une glace bien travaillée mais aux ancrages étranges nous occuperont ce jour là. Première longueur on attaque rive gauche donc main droite, celle où le pouce est à gauche si vous suivez bien. malgré les grosses marches partout, ni Thibaud ni moi ne sommes rassurés sur nos ancrages de piolets ou de crampons. En effet la glace est très aérée, les piolets s’enfoncent facilement mais bougent malgré tout. Puis ça fait deux ou trois ans qu’on ne touche plus l’élément glacé aussi, on manque peut être de sensation. La fin de la première longueur mouille pas mal et on se réchauffe bien au relais à brasser une corde totalement gelée par les embruns de la cascade avant la longueur suivante. La seconde longueur semble mouiller copieusement, on envisage de monter au plus haut et redescendre avant la douche. Thibaud part (c’est bien pour une fois de laisser le binôme faire tout en tête!!), monte tranquillement juste à coté, pose deux broches puis continue de monter!! Merde il le fait et c’est la grosse douche glacée. Quelques mètres plus tard, il broche, semble avoir bien froid aux doigts et finit la longueur. A mon tour et j’ai bien rigoler de faire du canyoning à la montée, c’est effectivement la grosse douche. Le détail croustillant est que tout juste passé la cascade, tout le matériel sans exception gèle instantanément et c’est alourdi d’une glace croustillante que je rejoins mon équipier mort de rire au relais. cascade glace garreton

cascade glace garreton cascade glace garreton

cascade glace garreton cascade glace garreton

On ne traînera pas trop ensuite, il n’y a rien à gratter en amont à part une cascade mal formée une centaine de mètres plus loin. On passe dans la barre par un vieux chemin incongru et descendons dans les pentes raides gelées jusqu’aux affaires en bas et rentrons à la voiture, content de cette belle sortie.

Bref la glace c’est toujours aussi bon!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s