P9270065

légendaire, mythique, terrifiant, extrème, exceptionnel, les qualificatifs sur cette descente ne manquait pas, c’est vrai qu’un canyon alimenté par un glacier actif encore imposant qui deverse des mètres cube d’eau au moindre rechauffement, ça fait flipper, surtout qu’au sein même de l’étroit, tout engage vers une souricière qui laisserait peu de chance au canyonneur imprudent.

les conditions requisent pour cette descente sont extrème, il faut qu’il gèle le matin pour stabiliser le glacier, idem pour la journée, un peu de fraicheur ne fait pas de mal. d’habitude les conditions sont réunies fin novembre et la descente se fait entre les stalactites de glace. mais comme on est joueur, on a voulu tenter en septembre, surtout qu’il y a de faibles gelées le matin depuis une semaine…

donc ce samedi matin on se retrouve une bonne équipe à l’arrivée de la descente, jerem mon binome, jeff dit le troll, ced, kevin le crach testeur, serge, arnaud, micka le discret et moi. les filles resteront à la voiture, trop froid et un peu trop technique pour ma chérie

P9270002 (2)

la marche d’approche se fait au frais, il a gelé et même neigé la veille pour parer la cime de la meije de ses plus beaux atours. on vois bien les monstres de glace au dessus de nos têtes et il faut avouer que c’est inquiétant

P9270128

tout notre équipe préparée pour le grand froid, 2 voir 3 combies pour certains, kway pour d’autres, c’est la première sortie au frais, faut tester le nouveau matos.

IMGP1064

quelques mètres après le départ les hostilités commencent et annoncent de suite la couleur, on va se faire rincer copieusement.

P9270024 (2)

la fameuse souricière de la meije, les enchainements sont tellement continus qu’il n’y a pas de pause ni de répit possible, il faut avancer. le bruit est énorme, les embruns glaciaux, les bouillons puissants, mais on est venu pour ça à la base.

P9270028 (2)

les obstacles deviennent de plus en plus techniques au fur et à mesure de l’avancement, mais néanmoins les crues ont chariées des tonnes de gravats qui ont remplis beaucoup de bassins. la difficulté est moindre et du coup on reste un peu sur notre faim tellement on s’était attendu à de l’extrème.

P9270152

petit passage sous terre pour la marmitte souterainne… enfin marmitte sous 5 mètres de gravats!!!

P9270052

les cascades sont très originales avec des cheminements du même genre. il n’y a pas photo qu’avec du fond en bas des bassins, ça ne doit pas être la même chose!!!

P9270065

passage du soupirail par micka, la meije c’est des formes étonnantes!!!

P9270080

jerem dans la fameuse C24 aux jets tournants, il va faloir traverser un mur d’eau d’une bonne puissance, mais bon pareil, ça ne se fait pas mal du tout.

P9270097

un des passages qui nous avait le plus marqué avait été le lave vaisselle, et ben en vrai c’est tout petit et moins tendu que ce qu’on imaginait!! dans notre imaginaire c’était litteralement un siphon de lavabo géant, en fait c’est surtout esthétique et loin d’être dur. 

P9270174

certains bassins ne sont pas engravés et deviennent vite techniques, ça remet un peu de piment!!

P9270155 (2)

ça y est un des dernier point clé de ce canyon, la machine à laver. elle ne démérite pas et personne n’a envie de s’y jeter dedans tellement les remous sont puissant, ça a été la seule vrai difficulté du canyon.

P9270163 (2)

on imagine bien la puissance des remous à cet endroit, le canyon est bien équipé et ça ne pose en fait qu’un problème de manipulation de corde qui n’est pas évidente pour tout le monde.

P9270173 (2)

quelques vasques bien creusée nous permettent de sauter un peu et de rendre un peu moins rigide ce canyon.

P9270184 (2)

on s’approche de la fin, encore quelques cascades à gerer.

P9270193 (2)

ça y est on arrive à la fin et c’est un peu le gichet de l’ANPE au dernier relais, malheureusement cette dernière cascade a failli tourner au drame. une mauvaise manip faites avec la corde et son sac par l’équipeur. notre troll se fait surprendre au passage suivant, d’en haut rien ne laissait penser qu’il y a avait un problème, et en bas l’équipier déjà passé a relaché trop vite sa vigilance. mais bon tout est bien qui fini bien quand même, notre raleur a tenu le coup et le canyon se finit bien. mais ça fait méditer sur l’engagement que doivent prendre tous les équipiers lors d’une descente

P9270213

le casse croute au soleil… ça fait du bien de se rechauffer enfin!!

P1030461

 

pour plus d’infos : topo, vidéos et photos disponibles sur le site d’altisud

"

  1. jeff dit :

    c’est pas ça qui c’est passé guigui:
    c’est un sac pas enlévé toujours en tension à 1.50m de la vasque laissé là part ….. et qui s’enroule avec la puissance de la cascade autour du brin où je descend.
    c’est pas la même et hop coincé à un metres sans pouvoir défaire son huit.

    l’erreur à ne jamais faire laisser son sac en tension!!! enfin n’importe quoi je vous le dis

    enfin voila encore une preuve de plus qu’il faut savoir maitriser tout les danger sinon y ‘aurait plus de jeff aujoud’hui.

  2. jeff dit :

    j’en rajoute un peu pour le fun…

    …en gros…

    merci les techniciens venez plus jamais me dire quoi que ce soit sur les manoeuvres, alors que vous aavez failli me noyer avec la technique ouf ouf ouf

  3. guigui dit :

    j’ai un peu modifié le texte pour la lisibilité, je reste persuadé que c’est le relachement de l’équipier qui a causé l’erreur lors de la mise en place, l’important est que tu t’en soit sorti, ça doit servir d’experience et je te promet que le lendemain on a été attentif!!!

    au passage je ne me souviens plus du tout quel montage avait été fait à cet endroit, je suis passé en avant dernier et j’ai rien capté de tout ça, de la cascade précédente on ne voyait rien de rien!!

    je me souviens d’un débrayable en haut mais avec les deux brins en bas, c’est pas très logique et dans le cas d’un double le sac aurait été posé plus loin avec la corde sortie de l’eau, j’ai rien vu mais je sais que je tire les oreilles aux équipiers qui mélange descente à simple et descente à double, enfin bref je ressors le vieil adage « le danger se trouve là ou il n’y en a pas »…

  4. guillaumecoquin dit :

    ou à moins que ce soit une descente à double avec le sac attaché à un des brins avec peu de « lest » et le sac est tombé à l’eau avec les mouvements de la corde et à fait ancre « bloquante »

    putain si c’est ça c’est chaud!!!

  5. namoureuse dit :

    merci mon coeur pour ce super week end ze t’aime

  6. jam's dit :

    un peut decu sur cette course mais elle reste magique !

    j’ais hatte de voir les videos….

    Ps: the troll never submitt ! ! ! !

  7. jeff dit :

    bon les gas pas de blème je suis toujours la pour casser les couilles vont pas être content sur d-c… ouf je rigole!!!

  8. Nich31 dit :

    Sympa les photos !

  9. iko dit :

    J’ai pas tout à fait la même version que Jeff. Il sera toujours temps d’en discuter autour d’un pastaga. J’ai trop peur de laisser des commentaires sur ce site et me faire virer. ;-))
    Le troll est là et c’est bien l’essentiel.

  10. jeff dit :

    mais je t’en veux pas mon petit iko c’est la vie avec ses imprévufaut juste savoir les gerer biz biz à tous

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s