C’est la dernière ligne droite de notre voyage, notre équipe se réduit tout les trois jours avec les retours en Europe des participants en partance depuis l’aéroport de Vegas. Le soucis est qu’en trois jours on ne peux pas s’éloigner beaucoup et retourner sur Page ou Escalante. On aura le choix entre la Death Valley et les alentours de « sin city ».

Première étape dans la vallée de la mort et la sensation est de suite impressionnante. La route descend du désert de Mojave laissant les étendues de buissons piquants et la poussière à un stade d’oasis en s’enfonçant de plus en plus bas dans un espace hostile et totalement minéral.

La Death Valley a une longue histoire, souvent tragique. C’est un ancien lac asséché d’environ 150 kilomètres de long pour 10 à 30 de large dont le fond est composé d’immenses étendues de sel alternant avec des dunes de sable. Ici l’eau est très rare, souvent imbuvable, c’est l’endroit le plus chaud de la planète et un des plus bas, sous le niveau de la mer bien sur!! On imagine sans problème la détresse des premiers explorateurs voyant inéluctable arriver et donnant le nom macabre à ce lieu.
styx canyon

Pourtant il y a bien des canyons ici!! La plupart s’étant creusé il y a longtemps quand la météo était plus humide et étant parcouru maintenant par de rares mais terribles crues éclair. La dernière remontant à plus de cinq ans. Les noms de canyons sont assez évocateurs : Cerberus, Forge, Hadès, Erebus, Pit of Despair, Bad canyon, Foundry, Hellfire. Tout un programme clairement affiché!! On est parti sur Styx, le fleuve des enfers dans la mythologie grecque. Ce canyon a la particularité de partir du plus haut point à Dantes view à 1669 mètres pour finir à Badwater à -80 mètres sous le niveau de la mer. Ce sera donc le premier canyon sous marin pour nous tous! La surprise est qu’il s’agit d’un vrai canyon avec de vrais creusements, la non surprise vient de la longueur et de la chaleur auxquels on s’attendait. Le qualificatif le plus souvent utilisé est hostile!! Il fait 38°c à l’ombre quand il y a de l’ombre, le reste du temps le rayonnement est tellement fort qu’on a l’impression de sécher sur place. Les trois litres d’eau prévus sont avalés un peu trop vite et malgré le fait s’être copieusement hydraté avant, on fini quand même déshydraté. C’est vraiment impressionnant. styx canyonstyx canyonstyx canyonstyx canyonstyx canyonstyx canyonstyx canyonstyx canyonstyx canyonstyx canyonstyx canyonstyx canyon

On restera une journée de plus pour visiter jusqu’à une casse de la voiture et le retour prochain de Gaëlle qui nous rapatriera sur Vegas.

Autour de Vegas on fera toute une série de plus ou moins jolies canyons : Keyhole, Weeping spring avec remonté par Big Horn, Mud spring, Little Falls. Le moins qu’on puisse dire c’est que les styles sont bien différents!! On passera du canyon désertique au canyon enneigé en moins de 30 miles! Une fin de trip toute en douceur en laissant les gros objectifs de coté pour se reposer.

keyholekeyholekeyholeweeping spring big hornweeping spring big hornweeping spring big hornweeping spring big hornweeping spring big hornweeping spring big hornweeping spring big hornweeping spring big hornweeping spring big hornlittle fallslittle fallslittle fallslittle fallslittle fallslittle fallslittle fallslittle fallslittle fallslittle fallsDSC06788keyhole anniversary mineanniversary mine

Bilan : 

Un trip énorme encore une fois. On a parcouru moins de canyons mais on s’est immergé beaucoup mieux dans l’esprit local d’aventure. C’est un des fondements d’un trip canyon aux Etats unis d’après moi. Aller dans le désert sans lire une carte, chercher au GPS, bivouaquer dans des espaces sauvages et pratiquer la descente de canyon sans construire un relais sur cairn ou poser un fiddlestick autour d’une lunule enlève tout simplement une grande partie de l’intérêt d’un tel voyage.

keyhole

Aller aux Etats-unis c’est se donner une chance de vivre des expériences qu’on ne peut plus vivre en France. Chez nous tout est parcouru, topographié, balisé, équipé. L’aventure a disparu.
weeping spring big horn

Avec le recul d’après voyage, on aurait dû s’organiser différemment en allant dans la Death Valley en début de séjour quand la météo était rigoureuse sur Zion. On aurait dû garder Page et Grand canyon pour la fin en incluant un passage dans le secteur de Bullfrog et de North Wash qui sont incontournables. Quand à Escalante, ça reste un passage obligatoire, à condition d’accepter l’aventure qui va avec!!

weeping spring big hornIMGP7818DSC01115little fallsanniversary mineanniversary mine

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s