De retour dans cet endroit magique qu’est Zion. Je me souvenais que c’était grand, mais pas à ce point là! La météo est aussi extrême que la fois d’avant. Des orages monumentaux de fin d’été, on est passé aux tempêtes de neige quasi-journalières… Autant dire qu’on est pas resté longtemps sur site, la rigueur du temps nous aura poussé vers l’est…

A noter pour les prochains voyageurs. Si la météo est mauvaise sur Zion pour plusieurs jours, descendez sur la Death Valley à 5 heures de route au sud, là bas il ne pleut quasiment jamais et remontez quand il fera meilleur!!

Béhunin

Un des classiques de Zion qu’on avait pas fait la fois d’avant. La descente est écrasée par le soleil ce qui est agréable vu la température. C’est équipé très correctement, la marche d’approche et retour est raisonnable, ce qui rend ce canyon assez facile par rapport aux standards locaux.

Le cadre est juste écrasant de grandeur, à faire sans hésiter!

Parking du bus à parking du bus en 6h30

béhunin canyon béhunin canyon
béhunin canyon béhunin canyon
béhunin canyon béhunin canyon
béhunin canyon béhunin canyon
béhunin canyon béhunin canyon
béhunin canyon

Heaps gunsight fork

Heaps est un des canyons mythiques du secteur si ce n’est LE canyon mythique. A ne pas prendre à la légère vu qu’il combine une marche d’approche sérieuse avec 1150 mètres positif et 600 mètres négatifs avec quelques rappels dans la voie normale. Dedans c’est un encaissement hallucinant où les nages s’enchaînent dans une eau froide, avec des rappels délicats à exécuter et une grande cascade finale où vous aurez eu le plaisir de porter les 100 mètres de corde nécessaires pour le dernier fractionnement… Nous c’est le froid qui était remarquable, pourtant on avait prévu large… Vous voilà prévenu : à ne pas prendre à la légère!

On a choisi cette fois la gunsight entrance histoire de retarder les nages glaciales et de faire tout le dénivelé d’approche en rappel dans le canyon. C’est une option moins esthétique que Phantom Valley mais que j’ai clairement préféré. Beaucoup plus alpine et sérieuse, on enchaîne des désescalades exposées dans une faille hallucinante, des franchissements de névés, des rappels scabreux avec de belle marches en sous bois. On a retardé la mise à l’eau intégrale de plusieurs heures.

L’encaissement final coulait abondamment. En même temps on aurait été le groupe à faire Heaps le plus tôt en saison d’après les rangers! Heaps en eau m’a presque moins plu que stagnant en septembre. En effet, les nages sont interminables et les cascades moins marquantes. Sans compter qu’on a limité les sauts avec une eau aux alentours de 3°c… Par contre la cascade finale en eau est juste sublime, un régal incroyable où on réalise à quel point on est qu’un petit point suspendu au bout d’une longue corde…

voiture-voiture en environ 12h30 avec un cafouillage au départ, un coinçage de corde, une grosse pause repas-sieste et une gestion d’hypothermie dans l’encaissement final!

heaps canyon zion
heaps canyon zion heaps canyon zion
heaps canyon zion heaps canyon zion
heaps canyon zion heaps canyon zion
heaps canyon zion DSC06115
DSC06130 heaps canyon zion
heaps canyon zion heaps canyon zion
heaps canyon zion

L’arrivée d’une nouvelle vague de neige nous a poussé vers Bryce canyon et Escalante pour deux jours de randonnée avec nuitée en motel. On était un peu trop tôt en saison pour profiter pleinement de Zion.

Les autres canyons du coin : 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s