Heaps canyon

Heaps canyon, Zion national parc, United states

Ce matin facebook me rappelait qu’il y a deux ans jours pour jours on était aux états-unis dans le canyon de Heaps. Depuis l’eau a coulé, j’ai eu la chance de voyager, visiter le Caucase Géorgien, retourné aux états-unis puis exploré les montagnes Albanaises.

badger canyon

Badger canyon, Grand canyon, United states


truso valley

Truso valley, Ossetie, Georgia

Babos canyon

Babos canyon, gjyrokaster district Albania

Il y a pleins de contradictions en quelques lignes. Un site internet me rappelle une date bien concrète. J’ai exploré un des pays les plus riches au monde en alternant avec deux des plus pauvres. Je revendique quelquefois une société alternative basée sur la modération, mais je profite quand même complètement de nos privilèges occidentaux à grand coup d’avion ou de voiture en pur consumériste.

Les voyages forment la jeunesse dit on. C’est exactement ce qui me pousse à voir ailleurs. De toutes façons les avions voleront sans moi et le rouleau-compresseur mondial continuera à écraser la planète même si on s’y oppose de toutes nos forces. Que nous reste t’il alors? Il nous reste le choix, mais quel choix? Le choix de notre consommation, notre alimentation, notre travail, notre éthique et notre ouverture d’esprit.

Rappelons le : On a l’immense chance d’avoir le choix. Tous les humains ne naissent pas égaux…

Cet automne je repars, en camion cette fois ci, pour quelques semaines à travers l’Europe du sud-est : Italie, Slovénie, Croatie, Bosnie, Monténégro, Albanie et Grèce. Je repars pas seulement pour faire du canyon et grimper de belles falaises, mais aussi croiser des locaux et partager un moment avec eux, voir des paysages nouveaux et m’émerveiller, voir notre histoire aussi, qu’elle soit antique ou récente.

Qu’est ce que je vais faire là bas? Je vais travailler certains moments. Être enseignant de canyon donne la chance de pouvoir transmettre notre savoir et d’offrir la possibilité aux pratiquants de vivre les mêmes aventures que nous, des aventures mêlées de plaisirs, de doutes et de satisfaction.

Je vais aussi former de futurs confrères à l’encadrement canyon. Des confrères qui vivent actuellement dans un des pays les plus pauvre mais où tout change très vite. Être enseignant de canyon ce n’est pas que faire des sauts, c’est aussi un levier incroyable pour sensibiliser à la nature, à l’entraide, sortir de sa zone de confort et découvrir qui nous sommes vraiment. Mes amis futurs guides auront la chance de pouvoir écrire leur histoire.

Il y a quelques temps j’ai vécu un événement tragique qui m’a profondément bouleversé. J’ai vu de près la réalité de l’injustice de notre société. Une amie m’a dit de ne pas culpabiliser mais de changer les choses que je pouvais à ma manière. J’ai l’impression d’avoir trouvé cette voie. L’avenir le dira.

Le canyonisme est une belle école de la vie.

Une réponse "

  1. Julien dit :

    Magnifique!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s