Le mois de mai est habituellement calme dans les Alpes française et souvent pluvieux. C’est la période idéale pour partir explorer de nouveaux horizons. Depuis l’an dernier, je passe pas mal de temps dans les canyons Albanais, jusqu’ici méconnus et dans lesquels les explorations, ouvertures, rééquipements et autre répétitions se font au rythme des différentes expéditions.

Je suis parti deux semaines, une semaine avec Hélène une de mes stagiaires avant d’être rejoint par Julie et deux couples d’amis/équipiers pour profiter de bonnes vacances.

Arrivée sur place on avait misé sur une répétition de Grika é Murdharit dans le secteur de Tirana mais dès le matin un énorme orage se développe et on abandonne vite l’idée pour aller plus au sud prospecter vers Gjinari.

IMG_1527662676860

Une heure de route plus tard la météo est moins « atomique » mais demande un peu de surveillance. On se gare très facilement au départ de Shushicës qui est en condition. Un premier encaissement est creusé juste sous le parking. Idéal pour s’échauffer sans risque d’y passer trop de temps et d’exposition aux orages. Aussi incroyable soit il, ce canyon dévoilé par une équipe espagnole en 2010 n’avait pas encore été prospecté.

IMG_1527662976932

Le premier encaissement se déroule avec quelques blagues. C’est la reprise d’Hélène et il y a quelques nouveautés aujourd’hui : Ouverture de canyon, descente sur dyneema, l’après-midi, dans un pays peu connu, météo erratique. Tout de nouveau pour elle quoi! Malgré ces émotions, on arrive à la sortie du premier encaissement sous un grand soleil avec encore pas mal d’ancrages et de batterie. On va voir la suite histoire de prendre une décision.

Shushicës canyon, Gjinari, Albania Shushicës canyon, Gjinari, Albania

Shushicës canyon, Gjinari, Albania

La suite s’avère sympa, pas un immense dénivelé et pas trop long, on tente donc l’ouverture de la seconde partie. Très vite l’encaissement devient très marqué, dans du marbre blanc et les ressauts s’enchaînent. Quelquefois en rappel, quelquefois en désescalades.  On ne tente pas trop de sauts vu que la situation est quand même un peu engagée. L’obscurité s’installe doucement, le stock d’ancrage diminue et la batterie du perforateur aussi. 8 heures du soir, au niveau d’une échappatoire, on change la batterie, sortons les derniers ancrages avant de rentrer dans la dernière forte étroiture. On passe à l’économie de points et on sort avec plus que deux goujons dispo. Belle aventure pour nous deux, pas facile mais avec le sentiment d’être heureux de l’avoir fait.

Shushicës canyon, Gjinari, Albania

Shushicës canyon, Gjinari, Albania

Shushicës canyon, Gjinari, Albania Shushicës canyon, Gjinari, Albania

Shushicës canyon, Gjinari, Albania Shushicës canyon, Gjinari, Albania

Shushicës canyon, Gjinari, Albania

C’est pas tout mais il est temps de remonter. Malheureusement les bergers habitant strestran ont abandonnés leurs maisons et les chemins ont été repris par la végétation. On rentre au GPS en mode vue aérienne et à la frontale. Une salade et au lit!

DSC09755

Second jour, les prévisions météo se sont affinées et la pluie est prévue dès l’après midi et ne s’arrêtera que deux jours plus tard. Vu qu’il est très tôt, on avale le peu de nourriture qu’on a, on boit un café et on va visiter le canyon voisin de Vildes. On continue donc la piste jusqu’à un petit hameau où l’on gare le camion sous les regards amusés et curieux des locaux. L’accès se fait par une piste confortables mais non carrossable qui mène assez rapidement entre les deux parties du canyon.

IMG_1527749156345

Les locaux nous questionnent sur notre visite et malgré la barrière de la langue, on se fait assez facilement comprendre avec quelques gestes et photos sur le téléphone. Contrairement à chez nous, ça les amuse et ils nous indiquent toujours les chemins avec de grands sourires.

Vildes commence bien avec là aussi un beau marbre blanc, non glissant cette fois et un encaissement plus épuré et moins végétal que Shushicës. Les rappels s’enchaînent avec de beaux bassins suspendus qui appellent au saut, mais on est en Albanie, il n’y a aucun secours et on est que deux. On s’abstiendra la plupart du temps.

Vildes canyon, Gjinari, Albania Vildes canyon, Gjinari, Albania

Vildes canyon, Gjinari, Albania Vildes canyon, Gjinari, Albania

Vildes canyon, Gjinari, Albania Vildes canyon, Gjinari, Albania

Vildes canyon, Gjinari, Albania Vildes canyon, Gjinari, Albania

On arrive en une heure à la piste et on s’engage dans la partie aval bien marquée. Elle est un peu moins intéressante mais très courte. On rentrera sous les premières gouttes et finiront au restaurant à Gjinari pour notre premier vrai repas du séjour! Autant dire qu’on s’est lâché.

Vildes canyon, Gjinari, Albania

On baladera au lac Ohrid, Korce puis toutes les montagnes du sud est le lendemain sous la pluie.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s