aven obscur

 

Retour à saint Vallier de Thiey pour un peu de spéléo. On avait prévu ce WE de longue date et je comptais en profiter pour fêter mon anniversaire en même temps. Originellement on pensait aller à la grotte des chamois pour bivouaquer et balader dans les grands réseaux, mais une météo bien fraîche nous en a découragé. Du coup on a pensé à l’aven du saint Joseph, mais les risques de pluies nous ont forcé le matin même à changer de plan encore une fois. Du coup retour au petit renard à mobylette, sec cette fois!! 

Cette fois c’est moi qui gère l’équipement de A à Z, Jean-Luc prenant la suite de l’apprentissage de David pour sa première vrai sortie verticale (on a passé du temps dans le parcours sur corde du garage) et Johan profitant pour balader.

Il fait un froid de canard, il crachine, je pars équiper en coup de vent pendant que mes équipiers restent au chaud dans les camions. Arrivé au milieu du P68, je vois mes équipiers arriver, vu qu’ils ne râlent pas, l’équipement doit leur plaire.

L’aven commence par un puits d’entrée volumineux décoré d’une énorme coulée de calcite. Ensuite quelques passages étroits entre des concrétions permettent d’ariver sur un puits d’une dizaine de mètre puis un dernier passage étroit mène au sommet d’un beau puits de 25m qui arrive au plafond d’une salle bien belle.

Arrivés vite au fond, on fait quelques photos puis on remonte manger à la surface où… il neige. On aura passé 3h30 et David ne s’est même pas emmêlé aux fractios!! En plus il aura bénéficié d’un pantin et d’un torse efficace, les initiations c’est plus ce que c’était!! On mange dans le fourgon de Jean-Luc et la motivation est en baisse pour un second Aven car on est trempé et il pèle grave mais on se motive quand même.

Jean-Luc me mène à un aven « secret » dit de la « poste » ou « aven obscur » on part avec les kits fraîchement remontés du petit renard, on marche dans la forêt jusqu’à quelques rochers. Là il me fait la blague en me demandant de chercher l’entrée… Sauf qu’elle est enterrée!!! Mais vu qu’il pleut on tarde pas, on débouche la trappe et je fonce équiper sans même savoir ce qui m’attend et quelles cordes faut utiliser!! Lui retourne à la voiture chercher les autres qui tentent de se réchauffer!! J’adore équiper « à vue » sans fiche d’équipement ni topo, ça oblige vraiment à réfléchir et à bricoler. Les équipiers arrivent alors que je suis au départ du dernier puits après avoir perdu un peu de temps en ayant pris un mauvais fractio qui frottait. Le dernier rappel débouche au plafond d’une salle d’effondrement bien concrétionnée, c’est super classe!! En allant balader dans cette salle, on s’aperçoit vite que les concrétions sont bien délicates et assez surprenantes pour les alpes maritimes. Je pense vite à Armédia ou à Su Palu. Un balisage discret combiné au civisme des spéléos a permis protéger tout ça. Une suite semble partir sous la salle dans une trémie géante, le gouffre est toujours en explo?

On remonte tranquillement, il fait toujours aussi mauvais, on se change vite puis direction le café afin de refaire le monde autour d’une bonne bière 🙂 .

Je trouve dommage que de telles cavités soient cachés et surement pour certaines d’entre-elles inaccessibles. Ayant pratiqué pelle-mêle escalade, canyon, ski de rando, cascade de glace, longskate et d’autres encore, j’ai toujours été enthousiasmé de l’échange et du partage entre pratiquants. Chacun donnant ses infos via le web, par des croquis de refuge, des topos papiers ou autre photocopies. Dans plusieurs autres départements les spéléos ont mis en place des bases de données en ligne comme le var ou les Pyrénées Atlantiques. Je pense sincèrement qu’à l’heure d’internet, la spéléo devrait migrer vers une version 2.0 et sortir la tête du trou et regarder ce qui se passe ailleurs.

L’entrée du petit renard

aven du petit renard à mobylette

 

Premier puits

aven du petit renard à mobylette

 

cheminement entre les concrétions

aven du petit renard à mobylette

spéléothême surprenant

aven du petit renard à mobylette

 

ça passe et c’est plus large que ça ne laisse penser

 

aven du petit renard à mobylette

aven du petit renard à mobylette

aven du petit renard à mobylette

aven du petit renard à mobylette

 

La salle du fond du petit renard, la suite est noyée…

aven du petit renard à mobylette

 

Remontée 

aven du petit renard à mobylette

 

Puis redescente dans l’aven obscur

aven obscur

aven obscur

 

Choux fleurs fragiles

aven obscur

 

Arrivée au plafond très concrétionné de la salle 

aven obscur

 

Franchement c’est beau!!

aven obscur

On suit le balisage

aven obscur

 

Vu d’ensemble puis il est temps de remonter.

aven obscur

"

  1. […] Ce samedi matin, c’est pointage du matos. chaussures, chaussons néop okay. Baudrier, non pas celui là, l’autre avec la boue d’il y a quelques mois. Combi, non pas la néop mais celle avec la moumoutte, Casque non pas le orange, mais le orange avec une lampe dessus. Et oui, ce we je change d’activité après une saison canyon bien complète. Retour à la grotte des chamois pour une petite explo du WE. Il y a affluence là haut. Certains découvrant la cavité et d’autres groupes topographiant ou faisant de la première. Je ramène David sous terre, mon équipier Pugetois de ski de rando que j’avais initié à la spéléo l’an dernier. […]

  2. […] histoires compliquées de spéléos ont tendu l’ambiance et bien des cavités ont été enterrées, fermées voir pire, oubliées!! C’est Alex du club spéléo-Magnan qui m’a proposé […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s