évent de Peyrejal

Pour ce WE de quatre jours j’avais le choix entre attendre un coup de téléphone pour accompagner en canyon alors que la météo était très orageuse ou aller dans le Gard et Ardèche faire de la spéléo et en sortir au soleil. Le genre de choix pas évident en cette période d’appel aux cotisations sociales, mais la météo n’était vraiment pas très bonne… Alors direction l’Ardèche!!

Direction L’Ardèche pour la traversée Despeysse-Saint Marcel avec visite des autres réseaux (I, IV). On retrouve nos équipiers parisiens non loin de l’entrée et on prépare un peu tout pour cette très longue sortie. On aurait du mieux préparer parce que dans Despeysse ça a été le grand cafouillage vu que chaque membre du groupe a voulu bien faire mais sans se concerter avec les autres et que ça a donné de grosses attentes avec des cordes qui ne remontaient pas jusqu’à l’équipeur. On a quand même réussi à accéder au réseau II. La suite est moins compliqué pendant quelques heures. De la randonnée dans de grosses conduites forcées entrecoupé de passage sur corde équipé en fixe. Mais arrivé au labyrinthe ça devient moins agréable, faut se baisser mais jamais complètement… On arrive dans le réseau I et les dimensions changent et deviennent imposantes. On traverse la partie touristique puis on retrouve une progression classique juste après. La distance parcourue dans cette grande galerie est impressionnante et la régularité du conduit aussi, fabuleux. On arrive au croisement du réseau IV et on le suit pendant un moment. Malheureusement la fatigue commence à se faire sentir et la progression dans les blocs boueux ont raison de la motivation du groupe. Le fond du réseau 4 sera pour une autre fois. On fait marche arrière et on reprend un bout du réseau I en direction de la chaussée des géants mais en s’arrêtant au puits qui précède ce passage, c’est déjà assez jolie comme ça!! Retour un peu zombiesque jusqu’au croisement réseau I et II, on mange copieusement puis on prend la direction de la sortie et retrouvons le soleil. Il est temps d’aller dormir!!

Despeysse-Saint Marcel I, II et IV

Despeysse-Saint Marcel I, II et IV

Despeysse-Saint Marcel I, II et IV

Despeysse-Saint Marcel I, II et IV

Despeysse-Saint Marcel I, II et IV

Despeysse-Saint Marcel I, II et IV

Despeysse-Saint Marcel I, II et IV

Despeysse-Saint Marcel I, II et IV

Despeysse-Saint Marcel I, II et IV

Histoire de changer des conduites forcées, on va dans du concrétionné. Non pas que Saint Marcel ne soit pas concrétionné, mais c’est dur de comparer à Armédia… La moitié du groupe avait déjà fait cette cavité mais on a quand même galéré pour se souvenir où elle était (merci Abel pour la re-description). C’est toujours aussi beau, du balisage a fait son apparition et c’est pas un mal vu que la fréquentation a dû être importante. En effet pas mal de concrétions basses ont été souillés et la progression est devenu beaucoup plus boueuse qu’auparavant avec le piétinement. Quand on lève le nez par contre ça reste exceptionnel et les filles s’en donnent à cœur-joie avec les photos. D’ailleurs elles sont toutes d’elles!!

armédia

armédia

armédia

armédia

armédia

armédia

armédia

Après un repos bien mérité on file à l’évent de Peyrejal. Cette cavité est célèbre pour ses conduites forcées et ses terribles crues!! Heureusement il n’y a pas un nuage au dessus de nos têtes! L’équipement des puits avec les longueurs de corde du vieux topo est carrément folklorique et on sort l’attirail du grand bricolage. Conseil aux répétiteurs, prenez 5 mètres de plus partout et doublez le nombre de plaquettes!! On passe quelques heures à faire des photos et on décide de ne pas se perdre dans le labyrinthe bas qui mène au réseau Matthieu afin de remonter se reposer au soleil.

évent de Peyrejal

évent de Peyrejal

évent de Peyrejal

évent de Peyrejal

évent de Peyrejal

évent de Peyrejal

évent de Peyrejal

évent de Peyrejal

évent de Peyrejal

Dernière cavité du séjour l’aven de la Buse. Cette cavité est renommée pour son concrétionnement exceptionnel et par le fait qu’elle ai été découverte en élargissant la route d’où la buse!! J’ai largement plus aimé qu’Armédia par la progression très variée avec des alternances de salles, de puits, d’étroitures et de parcours sur corde assez impressionnant. L’accès relativement difficile et le balisage font que les parties concrétionnées sont beaucoup plus préservées et se méritent un minimum. On en prend plein les yeux!! Il y a des passages où j’ai même pas osé passer tellement les fragiles concrétions occupent l’espace. Les photos sont de nouveaux majoritairement celles des filles.

aven de la buse

aven de la buse

aven de la buse

aven de la buse

aven de la buse

aven de la buse

aven de la buse

aven de la buse

aven de la buse

Retour compliqué sur Nice avec les bouchons occasionnés par les amateurs de ballon, arrivée sous l’orage sans regrets!!

"

  1. […] du matos. chaussures, chaussons néop okay. Baudrier, non pas celui là, l’autre avec la boue d’il y a quelques mois. Combi, non pas la néop mais celle avec la moumoutte, Casque non pas le orange, mais le orange […]

  2. […] di Luna tient dans ses grands volumes. C’est strictement incomparables à ceux déjà vu à Saint Marcel ou Bechanka, Su Palu est vraiment […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s