aven de la glacière

De retour à l’Aven de la glacière un an après. C’était le premier trou que j’équipais entièrement, le but aujourd’hui était de voir mon évolution en équipement après un hiver/printemps de spéléo et d’aller au fond. Objectif à moitié attend, autant niveau équipement, j’ai pas eu de soucis même si il reste encore à perfectionner, autant pour aller au fond, bah on a pas réussi!! En résumé on rentre sous terre vers 11h30 après avoir préparé les kits. Mon équipier râle un peu, il n’a pas l’air d’aimer le poids des cordes de 10.5 :p .  J’équipe tranquillement en profitant des amarrages fixes, mais j’avais oublié certains passages étroits qui m’avaient moins marqué avec un seul kit à moitié plein (ou vide selon l’optimisme). Tout se passe tranquillement jusqu’au moment où je me retrouve bout de corde dans le dernier grand puits en ayant pourtant prévu la bonne longueur. Il faut avouer que j’équipe cette fois avec pleins de beaux nœuds fusion sur deux points et que c’est plus gourmand en corde que les huit sur monopoints comme prévu sur la fiche d’équipement. Conversion sous un filet d’eau, remontée, je gratte un peu sur la corde précédente, raccourci mes boucles qui seront moins confort mais cette fois la corde arrive au sol. Cette section de puits est en tous cas toujours aussi belle.

On continue jusqu’au début des méandres, on cherche un peu l’itinéraire mais en fait c’est assez facile. La progression à ce moment là est encore aisée même si déjà bien accroupie. On arrive en haut d’une désescalade « chaude », ça pourrait être un puits mais la fiche d’équipement indique des scellements… ça doit pas être ça, mais on mets quand même une corde sur AN histoire d’aller voir. Bilan c’était bien le fameux puits, mais aucune trace des scellements. On est maintenant au salon, c’est pas aussi spacieux qu’imaginé mais c’est mignon avec un petit lac. C’est ici semble t’il que s’effectue une des jonctions avec le réseau de la sécu. La suite est évidente, dans le méandre au fil du petit actif. Vindiou, ça commence à devenir plus étroit, saleté de kit, merde le casque coince aussi, bon en réfléchissant un peu, ça passe bien, surtout qu’on reste debout, mais ça commence à devenir éprouvant. Petit élargissement et des scellements, c’est bien là, j’équipe le puits de la table, le départ est pas large non plus. Mais le bas oui. On attaque la suite et ce facétieux méandre propose plusieurs options toutes bien étroites. La plus « usée » devant être la bonne, je tente, mais je coince, je tente différemment, mais je coince toujours, j’enlève de la ferraille, pose le sac, je retente, ça peut passer mais je commence à douter, je me vois mal faire demi-tour là dedans vu comme c’est galère, de plus ce passage n’est plus du tout plaisant pour moi et mon mètre 83. Un petit gabarit passerait sans doute mieux, c’est pas très étroit mais c’est bas de plafond. Je lâche l’affaire, c’est mon premier but « étroiture ». Je propose à mon équipier d’aller voir, mais il n’a pas forcément plus envie. J’irais bien voir quand même un autre passage, ça semble continuer et les traces de désobs sont semble t’il récentes. Un nouveau prolongement? Plus envie d’aller plus loin pour aujourd’hui, il faut penser à la remontée.

Comme d’hab le retour va plus vite qu’à l’aller même si le sac est encore plus joueur en se coinçant tous les 3 mètres, on remonte les puits jusqu’au pont de singe qu’on emprunte pour aller voir le réseau horizontal se déroulant à cette profondeur. Tiens un peu d’argile mais une progression bien plus large et rapide. C’est assez sympa à visiter et ça confirme bien que je préfère les réseaux horizontaux où ça déroule… On fait quelques photos pour pas avoir porté l’APN pour rien. Retour au puits histoire de rigoler en voyant mon équipier galérer en s’entortillant à chaque fractio :p .

TopoGlaciere parcours

On arrive à la sortie, on voit le jour mais ce dernier semble sombre, en effet, la nuit tombe, on a finalement passé 9h à déambuler un peu partout à fouiller la cavité. Je pensais pas autant, mais on a tout vu pour la peine!! On se change, on veut boire une bière, mais tout est fermé là haut. Second but de la journée, le « but bière », tant pis retour chacun chez soi, la bière sera pour la prochaine sortie!!

aven de la glacière aven de la glacière aven de la glacière

Une réponse "

  1. […] c’est un méandre plus ou moins étroit, mais qui nous semble vraiment large comparé à la glacière de mardi. C’est mignon sans être exceptionnel et ça progresse facilement. Quelques puits, […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s