accès au canyon de tsoutsouros

La Crète est la plus grande île de la mer Égée, Elle s’élève à quelques centaines de kilomètres au sud d’Athènes, ce qui en fait le point le plus méridional d’Europe. C’est ici que la première civilisation organisée est apparu quelques 6000 ans avant JC avec les Minoens qui inventèrent quasiment notre fonctionnement actuel en quittant la préhistoire. On foulera donc un sol chargé d’humanité, notre histoire.

agios yannis

Y aller

Le plus simple est l’avion. Il existe des vols à partir de 150 euros vers juin, dans une période plus propice au tourisme de masse qu’au tourisme sportif. Au mois d’avril-mai, compter plutôt 350 euros. Il faut bien prendre le temps de chercher les vols avec le moins de changements possibles, voir les vols directs car la Grèce est encore plus bordélique que la France et vous risquez de rater vos correspondances ou de voir votre vol décalé au dernier moment sans avoir le temps de changer vos billets. Vous voilà averti!!

Il est facile de trouver des voitures de location sur place. Bien prendre en compte trois paramètres essentiels : le matériel à transporter et l’omniprésence de pistes en terre. Privilégiez les voitures hautes et le fait que bien souvent il faut deux véhicules pour les navettes…

Les locaux

Parler de Crète sans parler de ses habitants serait une ineptie, je vais tenter d’exprimer mes sentiments mais le mieux est de les vivre soi-même.

C’est un peuple riche, extrêmement attaché à son territoire, très fier et très surprenant pour nous autres occidentaux.

De prime abord un peu méfiant, ils ne semblent pas communiquer leurs émotions, on sent des gens très durs. Pourtant dès l’arrivé sur l’île vous serez surpris de vous voir offrir une hospitalité incroyable. Le crétois n’a pas de grandes richesses mais il sait offrir ce qu’il possède. une fois que vous aurez appris à le connaitre, il va partager avec vous ses valeurs et vous montrer la vie qu’il aime.

Les crétois sont extrêmement attachés à leur environnement, ils aiment profondément leur pays. Ils réagiront avec excès quand d’autres peuples impactent d’une manière ou d’une autre leur terre.

Ils ont cependant des rapports étranges à nos yeux avec leur terre et avec leurs animaux. C’est paradoxal d’aimer un pays et de ne pas le débarrasser de ses déchets, d’aimer autant ses animaux mais d’être aussi durs avec.

On sent que pour beaucoup de crétois, le tourisme est important, mais qu’il n’est pas essentiel. En tant qu’occidental, vous serez considéré comme un voyageur et non comme un touriste et c’est la plus grande différence avec les autres île méditerranéennes.

Bon il va de soit que tout les établissements clinquants avec d’énormes panneaux « cuisine traditionnelle » sont les lieux à éviter pour comprendre. Allez plutôt vous perdre dans les villages!!

balade avec yourgos notre hôte de la « taverna creta »

balade en 4x4

 

finir un canyon chez des gens et se voir proposer un café, voilà qui n’arriverait pas chez nous!!

arrivée chez l'habitant : "café?"

yourgos notre hôte

 

gamins lors de la fête nationale

costume lors de la fête nationale

Religion

Les Crétois sont majoritairement orthodoxe. La religion est très importante ici et il convient de la respecter plus qu’ailleurs. Vous verrez des centaines de chapelles et des dizaines de monastères disséminées même dans les coins les plus reculés. Les locaux signent en passant devant chacune et même devant les très nombreux mausolées qui jalonnent les bords de route en mémoire des accidents. Les Crétois sont très ouvert, c’est pas une raison pour avoir des comportements déplacés.

P1120923

P1120855

chapelle de agios antonio

Mythologie

Zeus est né caché par sa mère dans une grotte Crète, à l’abris de Kronos qui mangeait ses enfants pour ne pas vieillir. Zeus eu un enfant avec Europe, appelé Minos, qui fut le roi de la population minoenne, premier peuplade connue.

C’est dans son palais qu’après une adultère punie par Poséidon, l’épouse de Minos donna naissance au Minotaure. Ce dernier fut enfermé dans un labyrinthe creusé par Dédale d’où l’on ne pouvait sortir. C’est ici que Thésée réussi à tuer la bête et à s’échapper grâce au fil offert par Ariane.

Plus tard Dédale et Icare furent aussi enfermé dans le labyrinthe mais purent s’échapper en collant des plumes d’oiseaux à leur bras en en s’envolant, mais Icare se brûla les ailes…

Nombreuses sont donc nos références venant de cette terre, pensez y en baladant dans ces paysages, regardez si Pan ne gardent pas des chèvres facétieuses dans les falaises autour de vous.

Culture (musique)

Un détail remarquable se fait à l’allumage de la radio dans la voiture. La plupart des radios diffusent de la musique traditionnelle. Les locaux sont très attachés à leur culture et celle ci est enseignée dès l’école. Il est possible de voir le soir les Crétois jouer du cithare en entonnant des chants. Ce n’est pas pour faire plaisir au touriste, mais bien par fierté et amour de leur île. Le son a des connotations orientale et on sent bien l’influence de l’autre coté de la mer.

Urbanisme

C’est pour moi le coté déroutant de la Crète. Plusieurs raisons font que l’habitat est surprenant. Une d’elle étant que si une maison est finie, elle est soumise à l’impôt, du coup les Grecs ne finissent pas leurs maisons, laissant dépasser du fer à béton ou habiter un étage laissant celui du dessus en travaux!!

Ensuite les constructions semblent toutes faite sur la même base. Une maison cubique avec un toit plat. Rajoutons à ça un réseau électrique anarchique avec des fils dans tous les sens et des délires de promoteurs, le bilan est qu’on a plus l’impression d’arriver dans la bande de Gaza qu’à Santorin.

Vu de loin beaucoup de ces villages sont magnifiques cependant.

tris ekklesies, le village à l’architecture anarchique

hameau suréaliste de tris ekklisies

 

 

paraninfi, beaucoup plus typique

paraninfi

village

 

ano viannos

ano viannos

 

tsoutsouros

tsoutsouros

 

construction typique : chauffe eau solaire sur le toit plat

séchage du matériel

Un détail positif est l’omniprésence de chauffage solaire. Vous verrez sur tous les toits des réservoirs d’eau et des panneaux solaires. Une idée à s’inspirer fortement en ces périodes de transition énergétique!!

La crise

Elle a frappé la Grèce de plein fouet. L’enrichissement des spéculateurs a ruiné un pays entier et aujourd’hui l’Europe tente de les aider à rembourser une dette dont la raison dépasse les habitants.

La conséquence est que la pauvreté est réelle, visible et impactante: route défoncées, construction stoppées, travaux public abandonnés. Pourtant les Crétois ont su faire face et retrouver des valeurs pour subsister. Ils élèvent et produisent la plupart de leur alimentation et deviennent autonomes. Le troc est une valeur évidente, le fruit de leur travail leur revient de fait.

C’est à se demander si la crise ne leur a pas donné l’occasion de prouver leurs vrais valeurs.

à la ferme!!

P1120857

Réseau routier et conduite locale

Descendre de l’avion et partir dans Héraklion en arrivant de France aura de quoi faire fuir les plus grands défenseurs de la sécurité routière.

Première chose, la signalisation routière.

Il va falloir combiner GPS, carte routière, intuition et improvisation!! En effet le GPS voudra vous envoyer sur des routes qui ne le sont pas, les panneaux signaleront des villages qui ne sont pas inscrit sur la carte et il n’y a pas de numéros de route. Pour finir le nom des villages n’est jamais écrit pareil. Bref ayez un bon copilote!! Une fois qu’on a compris le fonctionnement on se perd… moins…

Seconde, le réseau routier.

Il est très inégal. On y trouve de belles voies rapides qui se transforment en piste de terre au détour d’un virage. On rencontrera des nids de poule capable de défoncer une voiture en pleine ligne droite d’un grand axe. On rencontrera de superbes routes sinueuses parfaitement revêtues autant fréquentées par les chèvres que par les voitures. On rencontrera des pistes interminables et franchement impressionnantes.

Quelques conseils : Mieux vaut faire plus de kilomètres sur une belle route que tenter un raccourci. Ne pas rouler trop vite, il y a des surprises partout. Faire preuve de pragmatisme face à une piste en terre. Ne pas garer sa voiture sous des arbres et la proposer en échelle à chèvre…

P1120964

piste de crète, oups!!

route de crète

piste défoncée

Dernière, la conduite locale.

Vu le nombre de voiture de Police et la conduite des locaux, il est fort à parier que la maréchaussée a abandonné la partie depuis longtemps. Les priorités se font au premier qui s’engage, les feux rouges ne sont pas forcément respectés, les radars systématiquement sabotés. Le casque pour les motos a tenté d’être imposé mais avec un échec évident. Il est courant de voir les locaux se garer directement sur la route sans chercher à éviter la gêne. Un joyeux bordel en somme!!

Pourtant malgré tout ça conduire en Crète n’est pas une épreuve si difficile. Les véhicules roulent tranquillement et les Crétois vous laissent passer quasi-systématiquement quand vous les suivez. Il faut oublier les centaines de règles de chez nous et juste suivre son intuition. La conduite n’est pas stressante et finalement la logique est la notion principale.

Il n’y a pas de raison on s’adapte!!

en route pour le canyon

troupeau

Le relief

C’est une île montagneuse avec plusieurs massifs séparés par des plaines cultivés. Les trois massifs principaux sont les Lefka ori, les Psiloritis et les monts Dikti, chacun culminant à plus de 2000 mètres et couverts de neige durant l’hiver. Une des caractéristiques de l’île est qu’elle est principalement recouverte de calcaire offrant un karst énorme et des canyons gigantesques.

matala

asterousias

culture dans les montagne d'asterousias

ha canyon

Nature

On touche là un des gros paradoxes de l’île. On y trouve une nature sauvage, pourtant l’influence de l’homme est partout. Il fut un temps où l’île fut recouverte de forêt mais les peuplades antiques les ont coupés pour faire des navires changeant irrémédiablement le paysage.

plateau des asterousias

Aujourd’hui la plupart de l’île est couverte d’oliviers, près de 35 millions. Le reste est recouvert de garrigue où les bergers laissent paître moutons et chèvres. On trouve des endroits vraiment sauvages, inaccessibles et pourtant on verra toujours une construction humaine récente.

P1120924

P1120906

P1120859

 

quand ce n’est pas des oliviers, c’est des vignes

plaine du lasithi

 

platane gigantesque dans un canyon

platane dans un canyon

dracunculus vulgaris

 

crabe d’eau douce

crabe d'eau douce

Les profonds canyons crétois sont le réceptacle des décharges sauvages et des plastiques divers. Pourtant des dizaines d’espèces végétales et animales sont endémiques et on sent que l’influence humaine ne les gêne pas trop.

P1090450

De nombreux débats animent les Crétois, l’implantation des éoliennes, des fours solaires pour la transition énergétique se font d’une manière difficile car impactant une terre qui mériterait qu’on s’occupe d’elle sur d’autres points, comme les décharges sauvages, les constructions immobilières ou la qualité des eaux potables.

Régime crétois

Peut être en avez vous entendu déjà parlé, mais il parait que l’alimentation serait à l’origine de l’exceptionnelle longévité des Crétois. Très vite vous allez comprendre que deux ingrédients sont prédominant : L’huile d’olive et le raki!!

L’huile, les locaux en consomment 35 litres par an contre un 1/2 chez nous!! Les légumes sont fréquents et se mangent soit cru en salade avec de la féta soit cuisinés. Quand à la viande, Le porc, l’agneau et la chèvre se mangent grillés. La feta se frit en accompagnement et l’épais yaourt sert de dessert avec du miel. C’est pas très varié mais c’est en tous cas bien bon!!

Quand au raki, il est tout le temps présent. A l’apéro, en digestif, en canyon. Les locaux vous l’offrent avec plaisir même lorsque vous faites vos courses ou lorsque vous discutez avec eux. Pour ceux qui savent pas, on parle d’eau de vie!! Refuser le raki n’est pas bien vu et attention si un crétois fête quelque chose, ça peut vite transformer la sortie du lendemain en récupération douloureuse!!

taverne

sports de nature

A la base on y est allé pour ça quand même et on a bien eu raison.

La Crète est une grande destination pour les sports nature mais à l’image de ses habitants elle est rude et ne se dévoile pas facilement. Très montagneuse et avec peu d’infrastructures touristiques, les possibilités sont en rapport, sauvages.

randonnée

Il y a quelques chemins classiques tracés en Crète dont des itinéraires de grande randonnée, mais l’idée de sortir des sentiers et de tracer à travers la garrigue est séduisante aussi.

Il faudra prendre en compte pas mal de paramètres compliqués cependant : l’approvisionnement en eau potable, en nourriture, l’absence de carte topographique et le climat pouvant être très rigoureux. Il faudrait imaginer les calanques à l’échelle de la région PACA.

On trouve quelques guides et informations sur internet pour préparer ses séjours, mais rien ne vaut l’expérimentation sur le terrain. En tous cas l’île a un énorme potentiel.

vers matala

ski de randonnée

C’est pas une blague… Les massifs montagneux sont recouvert de neige durant les mois d’hiver à partir de 1700 mètres environ et vu les grands espaces il y a surement de quoi vivre de grands moments!! On rencontrera cependant les même problèmes que pour la randonnée à pied en autonomie ou itinérance : l’approvisionnement et les cartes!!

plongée

Pour avoir fait un peu de masque-tuba, il est évident que les fonds Crétois sont très attrayant. Je n’ai par contre vu aucune structures sur place et il semble qu’amener son matériel semble compliqué. A priori beaucoup d’épaves à visiter, une eau très claire et des tombants vertigineux.

Vous vous souvenez des premières images du grand bleu quand Jacques Mayol Rencontre Enzo Molinari? Ça ressemble fort à la Crète d’aujourd’hui…


escalade

Bien que très rocheuse, l’île n’a pas un potentiel aussi visible que la corse ou mallorques. Pourtant l’escalade se développe doucement dans des sites majeurs. Pour les bémols, Les secteurs sont souvent très éloignés les uns des autres au bout d’interminables pistes avec un nombre limité de voies. Pour les points positifs c’est juste…. incroyable.

Arriver dans le canyon d’Agios Farango ou  à la chapelle d’Agios Antonio laisse bouche bée et incite à la contemplation. Grimper sur ce rocher accrocheur vue sur la mer, moqué par des chèvres audacieuses sera à coup sur marquant.

P1120916

Pour les secteurs sportifs il existe des topo-guides dispo sur la corditelle, avec comme info importante que kapetaniana est un spot plutôt frais et que le reste des secteurs seront surement très (trop?) chaud l’été. Mais le bon plan peut aussi consister à prendre un jeu de coinceurs et à improviser en voyant du bon rocher.

On a grimpé à Agios Farango deux journées (trad et sportif), Agios Antonio une journée (sportif) et à Kastri une après midi (bloc, deep water et trad)

spéléo

Il y aurait plus de 3000 grottes référencées sur l’île et surement encore plus à découvrir. En gros le potentiel est de 2000 mètres avec de nombreux gouffres, le plus profond étant aux alentours de -1200 actuellement. Il faut beaucoup de matos, beaucoup de temps et les infos ne sont pas super faciles à obtenir. De nombreux camps sont organisés là bas et il y a énormément de découvertes à faire. La meilleure saison semble être l’été pour accéder aux hauts plateaux. Les karsts sont assez isolés et loin des secteurs à canyon ou escalade.

On a eu la chance de parcourir Tafkos cave à Erfi. Une des rares rivières souterraines accessible sans corde. Merci à Chryssa pour ses conseils et son accueil incroyable.

tafkos cave

canyon

On y est allé pour ça et on a pas été déçu. La Crète étant définitivement une grande destination pour la canyon. La plupart des parcours sont concentrés dans le sud de l’île face à la mer de Lybie. L’eau manque mais l’intérêt reste énorme. On peut y passer une quinzaine de jours sans s’ennuyer et il paraîtrait que de grands canyons auraient été ouvert dans les Lefka Ori mais les informations n’ont pas encore filtré vu que ce nouveau secteur serait en développement.

Voir l’article dédié au canyon en Crète. (à venir)

 

canyon de crète

cascade géante d’abas

Alors la Crète ça vaut le déplacement? Assurément oui, comme les autres îles méditerranéennes j’ai un goût de « reviens-y » 🙂

A lire aussi :

corse

baléares

sardaigne

réunion

guara

 

"

  1. […] y a des raisons variées, sportives ou touristiques déjà et l’île vaut plusieurs […]

  2. […] ou les habitudes à prendre sur place. Vous pouvez aller voir les précédents sur la Crète, la Sardaigne, Majorques… Cette fois ci je m’attaque à une destination plus lointaine, […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s