bendola

J’ai eu l’occasion de parcourir de nouveau la Bendola dans le cadre des contrôles CG06 il y a quelques jours avec mon collègue Sylvain.

Il faudra attendre encore un peu pour la réouverture, une action est nécessaire.

A noter pour 2015 :

  • Le canyon glisse très peu comparé aux autres années, ce qui donne une aisance de progression bien plus grande. Attention que ce n’est pas généralisé et certains passages ressemblent toujours à du verglas.
  • La piste est très propre coté français, coté italien, elle s’est ravinée avec les orages et même si ça passe bien, c’est quand même très « cassant » et les rotules seront mises à rude épreuve.
  • Pas de changement majeurs dans le canyon sauf l’apparition de sauts qui n’existaient pas avant.
  • Ras pour les bivouac

On a tenté une navette bien marrante : On a garé une voiture en bas et on est monté en moto. Le concept est original, surtout se retrouver en combi à 6 heures du matin en duo sur un deux roues. L’avantage est que ça monte assez vite et que le retour seul est bien plus fun sur l’interminable piste. L’idéal serait de laisser la moto en bas, monter en fourgon et charger la moto dans le fourgon pour la navette retour.

On l’a parcouru à la journée cette fois-ci dans un temps honnête de 6h42 du panneau cassé au pont de Castou. On a cherché à ne pas perdre trop de temps en favorisant le maximum de désescalades et de sauts, tout en faisant le travail qui nous était donné qui nous donnait des pauses salvatrices. Heureusement parce qu’à ce rythme là on a quand même bien souffert les deux dernières heures avec des douleurs articulaires violentes.

Je suis admiratif du temps record de Matthew Rivadosi en 4h07!! Pour avoir comparé nos temps intermédiaires, il est juste 1/3 plus rapide partout que ce qu’on l’a été… Impressionnant!! Autant on peut égaler ce temps sur un tronçon ou deux, autant c’est à des années lumière sur la distance complète!!

Quelques conseils que je peux donner aux répétiteurs à la journée (il est assez facile de parcourir la Bendola en environ 12 heures pour un groupe efficace) :

  • Boire beaucoup d’eau, y inclure des compléments nutritifs.
  • Le light c’est bien : combinaison monopièce 4mm, baudrier allégé, cordelette dyneema 6mm… ça change la vie.
  • Manger peu mais fréquemment.
  • Désescalader c’est bien, mais quelques fois on gagne du temps à mettre la corde.
  • Ne pas chercher à enkiter à chaque cascade, surtout si la suivante est juste après.
  • Bien anticiper les itinéraires de progression, on y gagne beaucoup à passer au bon endroit.

La Bendola… Une belle aventure!!!

bendola

Qui commence dès la navette!!!

bendola

Le départ, c’est parti pour 17km et 1800 mètres de dénivelé!!

bendola

Restant de névés

bendola

En test corde : Edelrid rapline 6mm!!

bendola

Grands bassins stagnants mais clairs

bendola

Jolie creusement à la fin de la partie sèche

bendola

Arrivée de l’eau, toujours majeur!!

bendola

Un des innombrables sauts, attention!! très peu sont anodins!!

bendola

Eau couleur Bendola!!

bendola

bendola

Une habitante des lieux

bendola

Partie aval, la fatigue se fait sentir!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s