Rarement un endroit m’aura autant impressionné. Il faut dire que le contexte y était pour beaucoup mais pas que, c’est juste vraiment très beau.

Le contexte, justement. On a quitté le Péloponnèse le matin en direction de Ioannina, on mange des kilomètres d’autoroutes désertes. Autoroutes neuves aux très nombreux péages hors de prix, on sent que les dettes devront être remboursées… Et vu le prix exorbitant, les Grecs évitent l’autoroute, ce qui n’arrange rien au remboursement de la dette. Bel exemple de notre société et de ses dérives.

Julie cherche un logement en dur, cosy et typique sur internet, les kilomètres passent et le jour diminue jusqu’à ce qu’elle me dise qu’elle a le bon plan. C’est juste à côté de ioannina à Syrakko. Je regarde la carte et effectivement c’est juste à côté. Mais le GPS n’est pas d’accord et nous rajoute deux heures de routes. On comprend pas de suite que sur ce coup là il avait bel et bien raison.

On attaque une petite route, typique de celle que l’on rencontre dans le fond des Alpes de haute Provence. Un goudron rugueux, des épingles partout, suffisamment étroit pour galérer à croiser et sans pouvoir dépasser les 40km/h en ligne droite! 53 épingles et deux heures plus tard on arrive de nuit au beau milieu de nulle part, un village où personne ne vous retrouverais, s’en est angoissant!

Notre hôte vient nous chercher, et nous guide chez lui, ça semble très beau. Un raki puis il nous montre notre chambre, Juju a bien choisi c’est effectivement très beau. Pour le reste, repas et on verra bien demain ce qui se passe.

Le matin c’est LA grosse baffe en ouvrant les volets. Le paysage est immense, sublime, avec des montagnes à perte de vue, le petit déjeuner est prêt, ce sera le plus fabuleux de notre voyage, et pourtant les petits déjeuners albanais sont déjà copieux! On discute organisation et aujourd’hui on va profiter à fond de notre journée qui va être chargée.
kalarites

Je pars en camion pour aller faire le canyon de « gates of Paradise » situé pas très loin de là. Julie part en randonnée, récupère le camion et me rejoint à l’arrivée.

De là on prévoit juste de visiter les villages et y manger. Mais la suggestion de Vasilis, notre hôte, était d’emprunter les clés d’un monastère, le visiter et par une porte dérobée d’explorer la grotte qui y est cachée…

Bref on fera tout sans courir et avec le sentiment de LA journée fabuleuse et magique.

gates of paradise
gates of paradise gates of paradise
gates of paradise syrrakoTzoumerka Monastery de Kipina
Monastery de Kipina Monastery de Kipina
Monastery de Kipina Monastery de KipinaMonastery de Kipinagrotte du Monastery de Kipina
grotte du Monastery de Kipina grotte du Monastery de Kipinasyrrako 20171012_17044920171012_093231

Visite de Ioannina. Superbe ville Grecque aux inspirations d’orient. Ioannina a été la ville d’Ali Pacha. Seigneur de guerre Ottoman qui s’est retourné contre l’envahisseur en créant le royaume d’Albanie. Lors de sa défaite, le territoire sera distribué aux pays voisins victorieux. La région de Ioannina pour la Grèce, Le Kosovo pour la Serbie, Les lacs Prespa pour la Macédoine et le lac de Skodra pour le Monténégro. L’albanie ayant de fait perdu la moitié de sa superficie. C’est de cette époque là, que les minorités se sont retrouvé séparées de leur peuple, générant quelques centaines d’années plus tard une partie des conflits de la région. Mon résumé peut présenter quelques erreurs, je vous laisse vérifier tout ça. L’histoire de cette région étant encore plus riche que la notre!

20171013_141613

Ioannina Ioannina
Ioannina Ioannina

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s