P1090793

Certains l’appelle le petit yosemite, d’autres appelle juste ça le val d’orco, qu’est ce qui peut pousser du monde à aller là bas et pas ailleurs en particulier? Pourquoi aller sur une « vieille » falaise plantées de vieux pitons avec des dalles aux équipements éloignés et des fissures vierges d’équipement?
Pour ces particularités peut être, ressentir une sensation différente de nos falaises, grimper un rocher d’une pureté agréable dans un cadre sublime, passer dans des lignes chargées d’histoire, ressentir un petit pincement au coeur de devoir avancer plusieurs mètres avant de poser une protection fiable, croire dans l’adhérence de ses chaussons, chercher son itinéraire…

Pour un mode d’emploi, je dirais qu’il faut venir ici avec humilité, ceux qui sont habitués aux fissures et aux dalles à friction ne seront pas dépaysé mais ceux qui cherchent des grattons dans les dalles où qui ont peur de verrouiller douloureusement dans les fissures seront moins à l’aise. N’empêche que pour du 6a max, faudra venir avec un niveau 6b obligatoire.

grimper à orco c’est aussi être le témoin des guerres d’équipement, certaines fissures ayant été rééquipées/déséquipées jusqu’à 3 fois, c’est le rocher qui en a malheureusement pâti. C’est accepter une notion d’engagement tel que l’a voulu l’ouvreur en grimpant sur ses clous rouillés avec l’écart qu’il a imposé et les locaux veillent au grain, hors de question de dénaturer les lignes, on trouve de tout et celui qui n’est pas content de l’équipement a qu’à aller grimper la voie d’à coté!!. Orco c’est des lignes d’une beauté rare et d’une quantité impressionante, grimper des bouses est difficile ici!! des dalles dans des océans de granite, des fissures parfaites, des dièdres monumentaux très pur, des cheminées engagées…

Un petit air de dolce vita, un café serré, des locaux souriants, des petit vieux en triporteurs, des antipastis, du rosé pétillant, pas de doutes, on est dans un bon endroit de l’italie, là où il fais bon vivre et là d’où on rentre serein.

Ici pour se faire plaisir faudra savoir se ménager, dormir tard parce que la marche d’approche n’excède rarement les 20 minutes, accepter de se reposer entre midi et deux pour pouvoir retourner en grande voie l’aprés midi, y aller avec plusieurs potes et voir en fonction des motivations de chacun, prévoir plus de temps pour prendre plus son temps… une semaine semble juste et les camions aménagés sont idéaux pour les soirées fraiches.

Quelques lignes diverses: nautilus en fissure jamais dure mais pas si facile; la fessura delle disperazione à la hauteur de sa réputation en esthétique et bien moins dure qu’il n’y parait quand on comprend le mouvement; mi dissocio pour une découverte des dalles à l’italienne, pas vraiment dure ni vraiment dangereuse, mais où les chaussons seront mis à contribution entre les points; la fessura kosterlitz à faire en bloc vu que le crux est en bas malgré une sortie très hightball; la fessura dell’odisseo pour sa variété de mouvements, incastromania pour sa pureté; diedro d’ercole et di tanatos pour débuter; voilà ce qu’on aura pu faire avant que la pluie nous chasse, à charge de revanche, j’ai noté dix fois plus de lignes à faire pour mes prochaines visites parce que oui il y en aura d’autres…

 

P1110683

P1110732

P1110710

P1110716

 

 

 

 

P1090827

P1090833

P1090843

 

 

P1110687

 

P1090792

P1110697

 

 

 

P1110669

 

P1110658

P1110639

P1110624

P1110616

P1110595

P1110591

 

"

  1. Yann dit :

    Arf, va être obligé d’y retourner cet été… ca manque, vivement les vacances.

  2. fred Vionnet dit :

    terrifiantes ces dalles!

  3. panda dit :

    magnifique. completement deg d’avoir loupe le coche a cause de la meteo. ca ressemble vraiment a squamish en fait, sous cet angle (dalles desespoir et belles fissures)

  4. Rico tjr le mème ! dit :

    Bien térrible les photos !!!

  5. Quelles voies, quelles fissures, quel rocher splendides! Magnifique! mm

  6. Jam's dit :

    moi je suis plus terre a terre mais c’est quoi cette route ??????

    • guillaumecoquin dit :

      enfin un qui capte la route 🙂 colle del nivolet, c’est beau mais goudron changeant, quelquefois parfait quelquefois trash

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s