A posteriori, en écrivant cet article, je me demande si ça n’a pas été ma meilleure journée de canyon du trip. On avait prévu une journée peu difficile et adaptable en fonction de la météo changeante prévue encore ce jour. La veille au soir au terminus de la piste de dry fork juste à l’aplomb de peekaboo, ce qui nous donnait une approche réduite. Il nous restait plus qu’à se lever et voir les canyons du jour depuis la tente!!

Le matin justement, le soleil était rayonnant et le ciel bleu. On emprunte le chemin et le quittons vite pour une variante qui consiste à emprunter les narrows de dry fork à la descente jusqu’à la confluence de peekaboo.

dry fork coyotte gulch dry fork coyotte gulch

dry fork coyotte gulch

On remonte ensuite dans ce dernier et faisons quelques photos des belles arches. Cependant on est dans un canyon aussi court que Zebra à la seule différence qu’on sort au sommet de celui là. On trace un azimut dans le désert afin de rallier spooky, un autre slot connu très proche. On se foire un peu et on arrive en bas, on le remonte aussi.

peek a boo

 

peek a boo peek a boo

peek a boo peek a boo

peek a boo spooky

peek a boo

Spooky est plus long, plus étroit, plus creusé, on est face à un très beau canyon même si il n’y a ni cascades ni rappels. On sort au sommet de la même manière que le précédent après moins d’une demi heure. La météo est toujours au beau fixe.

IMGP1381

spooky spooky

spooky spooky

peek a boo brimstone gulch

 

On décide donc d’aller faire un tour à Brimstone. qui est réputé être beaucoup plus sérieux. Après une navigation à la boussole un peu plus longue on arrive au dessus de l’encaissement et on décide de tenter la remontée depuis le bas jusqu’à butter sur la partie très étroite, infranchissable. Le descriptif se fait donc dans le sens où on l’a parcouru, à la remontée donc encore une fois.

Le départ se fait dans une gorge large où le lit de sable de la rivière fait une cinquantaine de mètres, c’est assez révélateur des crues du coin!! On commence à se demander comment autant d’eau peut passer dans un encaissement aussi étroit qu’écrit dans le topo. Petit à petit la gorge se resserre et l’ambiance s’obscurcit, le canyon devient très beau. On commence à passer les premières étroitures quasiment dans le noir, c’est l’euphorie. Rapidement on butte sur une première grosse étroiture. François et moi passons, le reste du groupe fait demi-tour. On continue tant bien que mal, l’ambiance devient oppressante, les murs de grès se resserrent toujours plus, obscurcissant encore l’ambiance. Vu qu’on a pris que nos appareil reflex, on avance donc au flash, du peu qu’on voit c’est très très beau. Quelques serpents ou insectes étranges renforcent l’ambiance de l’encaissement. On ne voit plus le ciel, juste des formes d’érosions superbes. Par endroit l’encaissement est tellement fort qu’on escalade d’un mètre ou deux pour passer avant de re-suivre le fond du slot. On pense à tort qu’il s’agit de la section étroite décrite, on est persuadé de sortir du canyon bientôt. L’impression se confirme en arrivant à la partie subway (metro).

brimstone gulch brimstone gulch

brimstone gulch brimstone gulch

brimstone gulch brimstone gulch

brimstone gulch

Pourtant l’encaissement reprend. On a laissé le topo dans le sac à la sortie, pas moyen de savoir où on est donc. On reste persuadé d’avoir fait le plus dur et on a pas envie de refaire l’encaissement à l’envers, on continue donc à monter. On ne sait pas encore qu’on a fait juste le tiers le plus facile. Très vite l’encaissement de l’enfer reprend, étroit, déchiré, beau. On fait des photos, la plupart loupées, certaines moyennes. Puis revient un passage étroit. Escalade, opposition, la section est plus facile à 5 mètres du sol. On redescend, on galère, on remonte plus loin, cette fois à 10 mètres. On avance toujours, nos mouvements sont rapides mais calmes. Il s’agit de ne pas tomber!! On redescend encore une fois, ça avance bien… Pendant peut être une ou deux minutes et on se retrouve face à une étroiture encore plus méchante que la précédente.

brimstone gulch

brimstone gulch brimstone gulch

brimstone gulch brimstone gulch

 

Le doute s’installe, le canyon devient de plus en plus dur, on escalade toujours de plus en plus, augmentant le risque de blessure de manière exponentielle. On a fait une bonne distance déjà, mais on a toujours pas passé la zone étroite décrite alors qu’on y croit à chaque fois. On se pose plusieurs fois, se demandant si on fait demi-tour ou si on engage encore plus en avant. Le ciel est toujours bleu mais impossible de voir ce qui se passe autour. Ça fait peut être deux heures qu’on progresse, ça va bien finir par s’arrêter…

brimstone gulch

On tente de franchir cette étroiture par le haut encore une fois, à 5 mètres c’est trop étroit pour progresser confort. A 10 mètres ça progresse mais on butte sur des « silos » vraiment effrayant : Des puits bien ronds, des marmites hautes de l’encaissement, juste incisées par l’eau. On monte encore, 15 mètres, 20 mètres, l’escalade devient plus facile, on a des petites marches pour les pieds. le haut du canyon n’est qu’à dix mètres de nous, mais impossible d’y accéder. On avance donc en écart à une hauteur allant de 15 à 25 mètres au dessus du fond en assurant chaque pas pour ne pas se retrouver dans l’étroit déchiqueté sous nos pieds.

brimstone gulch

brimstone gulch  brimstone gulch

brimstone gulch brimstone gulch

 

Le sol est moins loin, le haut de l’encaissement non plus. On a de l’espoir, on avance toujours mais ça devient de plus en plus dur de progresser, l’encaissement s’élargit. Espoir d’arriver mais nouvelle difficulté, les coup de gouge d’érosion sont plus larges au dessous de nous!! On descend donc prudemment mais il faut bien chercher le cheminement dans ce méandre interminable. On finit par toucher le sol. C’est très étroit mais ça passe, on avance en étant satisfait de marcher mais inquiet quand à un nouveau passage étroit. En fait non, on a franchit l’étroiture monstrueuse de Brimstone!!

On sort dans les dalles en escalade et revenons sur nos pas par le plateau. Nos équipiers doivent être morts d’inquiétude!! Le ciel a changé de couleur, ça s’est chargé, il est temps de rentrer.

C’est soulagé qu’on arrive aux sacs. Nos équipiers sont bien là, on prend le retour par le fond de dry fork. Grosse surprise, dry fork coule!! un cours d’eau boueux a remplacé le lit sec du matin. Le niveau a du être plus haut, un flash flood est passé après notre passage du matin!! Brrrrrr!!!

Retour au parking, déplacement au trailhead d’Egypt sous une fine pluie d’orage, l’aventure continue… 127 heures into the wash!!!

 

Fiche Technique

Massif

coyote gulch, Escalante

Bassin

dry fork coyote guch, Escalante

Accès véhicule

De Escalante, suivre la scenic road vers l’est sur quelques kilomètres avant de tourner sur hole in the rock road. Mettre votre compteur à zéro et compter 26.5 miles à partir de là. Suivre la piste pour dry fork coyote gulch. Quand elle devient mauvaise vous pouvez vous garez ou tenter le coup jusqu’au terminus si vous avez une bonne assurance remorquage.

Approche

30 min

Descendre le trail qui mène directement à Peekaboo, n’oubliez pas de vous enregistrer sur le registre!!

Parcours Peekaboo se remonte moyennant quelques pas d’escalade. On arrive assez vite au départ.

De là on peut prendre plein est et tomber sur spooky. Le GPS peut être utile pour savoir si vous arriverez dans la partie haute, médiane ou basse!!, l’idéal est de redescendre à partir de là où vous arriverez. N’hésitez pas à tirer nord-est pour rallonger!!

De spooky en prenant plein est encore, vous tomberez sur Brimstone. Nous l’avons remonté du bas, mais il est possible de le descendre aussi. Il n’y a pas de cascade humainement franchissable. La partie amont très longue semble très belle et accessible, la partie médiane est vraiment extrême!! La plupart des gens se contentent de remonter depuis le bas, vous pouvez miser sur la partie « subway » qui est une chambre quasi souterraine, c’est déjà très dur!!

Middle Brimstone (the beast) commence du haut par une étroiture vraiment très forte mais vous n’êtes qu’au début de votre calvaire. L’encaissement devient si étroit que vous n’aurez pas d’autres choix que d’escalader plus ou moins haut. Ensuite la progression est du type méandre spéléo vraiment très haut, à vous de voir si vous voulez descendre et lutter contre les étroitures ou rester en haut et risquer votre vie. A plusieurs endroits on se retrouve dans l’obscurité la plus totale. Un endroit s’élargit, il s’agit du subway. La partie aval est encore très étroite mais le pire est passé. Ensuite le canyon reste très sombre mais s’ouvre et la progression devient plus randonnée que souffrance.

Bien sur pour cette partie là, je déconseille d’emporter quelque sac que ce soit, laissez le au départ de votre incursion et revenez le chercher après!!

Retour

 Le plus simple est de rejoindre Dry fork et de remonter jusqu’au chemin du matin.

Longueur corde à simple

rien du tout!!

A savoir

Pas de permis pour le canyon mais un permis pour les nuits passées. A retirer au visitor center ou au départ des trailhead.

D’autres slot à noter dans le coin : upper spooky, upper brimstone, sandslide, tighest slot et d’autres encore, de quoi passer deux ou trois jour si vous avez le courage d’affronter les terribles high-stemming (opposition à 20 mètres du sol) de ces canyons!!!

Il est possible d’accéder aux parties amont depuis early bench. Dans ce cas descendre par un slot et remonter par un autre est une bonne option, mais attention à la taille de votre sac!!!

Risque de crue

 fort à très fort!!! slot court pour spooky et peekaboo, long pour Brimstone.  La sortie de Brimstone laisse réveur par la largeur du lit de sable!!

Attention que le bassin de coyotte gulch n’a pas la même orientation, ne vous faites pas coincer par un orage plus à l’ouest. On a vu un flash flood passer près de six heures après l’orage alors qu’il faisait grand beau!!

Equipement

A emporter

très bonnes chaussures, frontales, eau

du courage pour brimstone!!

Cotation US

Cotation Française

Peekaboo et spooky

1/A/1

1/1/I

Brimstone

2/B/III/XX

6/1/III

Liens 

Tom’s topo et tom’s map

Road trip ryan

Intérêt

3.5/
4

 

 

Une réponse "

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s