P1030323

Quand je suis arrivé dans la vallée, je pensais qu’il n’y avait peu de cavité. C’était facile d’en faire le tour et je ne m’y était pas plus intéressé que ça. Mais ces derniers temps je trouve marrant d’aller sous terre. J’ai fait suffisamment de canyon cette année, et pour l’escalade je retarde le moment où je vais m’y remettre parce que sinon je vais redevenir monomaniaque. Alors du coup j’ai fait quelques recherches sur le net et sur le terrain pour profiter un peu. C’est plus plaisant de trouver son but après l’avoir cherché que si on a toutes les infos facilement…

Alors pour ces deux cavités, elles sont accessibles depuis le même parking qui sert pour aller à la classique grotte de meailles. Elles sont faciles à trouver surtout quand on sait qu’elles sont en face l’une de l’autre (surement le même conduit coupé par le vallon, oups j’en ai trop dit)

La première de la journée est en fait la seconde sur le chemin d’accès. C’est le trou madame. Désolé pour le nom, c’est pas moi qui l’ai inventé et il n’aurait en fait aucune connotation sexuelle. Il s’agit d’une grotte assez vaste, accessible sans corde. La plupart de la progression se fait dans de grands volumes creusés dans les marnes. Il y a quelques concrétions sympa, quelques gours inactifs. Géologiquement cette grotte est intéressante mais il faut comprendre quelques mots. Niveau balade c’est pas mal aussi, on alterne les grands volumes avec des passages plus réduits et quelques escalades. A tel point qu’au bout d’un moment on a envie de passer en ramping entre les blocs pour voir la suite mais on est au terminus topographié…

Au bout d’une heure (peut être plus) il est temps d’aller voir le trou du perthus situé sur le chemin d’accès (si vous l’avez trouvé, le chemin, là est le plaisir de la bartasse). Cette cavité est très facile à reconnaître et à trouver. Elle n’est pas très grande mais je pense qu’il serait possible de gratter un peu… Une fois dedans, il y a trois parties selon mes critères.

  • La première est la partie troglodyte ET préhistorique. J’aurais bien aimé trouver des infos sur le oueb.
  • la seconde est une partie sans corde, ça se fait vite et c’est moins intéressant que sa voisine
  • la dernière se trouve en bas des puits, çà je n’y suis pas encore allé, mais à priori d’après la topo ça queutte immédiatement.

c’est pas majeur mais ça vaut le coup d’y passer ou faire quelques manips pour le puit…

trou madame

P1030324

trou du perthus

P1030327

"

  1. dadycluses dit :

    j’habite à coté du perthus ,pouriez vous m’expliquer le chemin ,de quel parking ? merci cordialement

    • guigui dit :

      Il faut traverser le village et continuer la route vers le nord. A un moment la route tourne à droite et il y a le panneau d’accès à la grotte de meailles. Se garer là et prendre le chemin sur 50m puis deviner une sente évidente sur la gauche bien avant le vallon. Suivre, ça passe devant la grotte. Faites attention de pas glisser au niveau du puit!!

  2. lebocoeur dit :

    faux car j’habite au Perthus dans les pyrénées orientales dans le 66 a la frontière espagnole et il n’existe pas de trou du perthus.

  3. […] 2. Après il faut s’emmerder dans une espèce de trémie géante avant d’arriver à Meailles, oups pardon à Mammouth galerie. On re-rampe dans des gros blocs de nouveau avant d’aller à […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s